Furlan renonce à Julien Féret

©2007 20 minutes

— 

Lassé par l'inflexibilité de Jean-Pierre Caillot au sujet de l'indemnité de transfert demandée - le président du Stade de Reims réclame au minimum 2 millions d'euros -, Jean-Marc Furlan a décidé de changer son fusil d'épaule. « Vu nos moyens limités, on ne peut pas faire n'importe quoi, argumente le manager général d'un Racing Club de Strasbourg qui a obtenu hier le feu vert de la DNCG. Féret à ce prix-là, c'est hors de question, car je veux encore un leader du milieu de terrain et un leader d'attaque capables de tirer l'équipe vers le haut. »

Pour ce dernier poste, ce ne sera pas Guillaume Hoarau, l'avant-centre de grande taille du Havre ne plaisant pas à Furlan. Dans l'entrejeu, le Racing s'intéresse à Hassan El Fakiri. Ex-arrière droit de Monaco, le Norvégien s'est reconverti avec succès en milieu récupérateur depuis deux saisons au Borussia Mönchengladbach (D1 allemande). Il est libre, mais son salaire (estimé à 70 000 € mensuels) pose problème.