Mercato : Paul Le Guen joue la montre

©2007 20 minutes

— 

A deux jours de la reprise de l'entraînement, le Paris Saint-Germain n'a encore enregistré aucun mouvement majeur au rayon des transferts. Limité par une enveloppe relativement modeste, le club de la capitale, auteur d'une saison 2006-2007 catastrophique, s'est contenté de regarder Lyon et Marseille jouer les gros bras dans un marché plutôt calme jusque-là.

Selon Paul Le Guen, cette passivité est loin d'être un sujet d'inquiétude. « Nous sommes discrets, mais pas inactifs, a déclaré l'entraîneur parisien sur le site du club. Il ne faut pas oublier qu'avec les joueurs présents, les retours de prêt (Bueno, Pancrate, Djadjedje, Haddad) et les signatures des jeunes joueurs (Sakho, Sankhare et Ngoyi), nous comptons plus de 30 contrats professionnels. Il convient donc de ne pas faire n'importe quoi. Nous connaissons la situation du club et ceux qui s'impatientent la connaissent un peu moins. » « On traite la situation à notre rythme, confirme le président Alain Cayzac. Dès qu'on parle de Paris, les prix flambent... On ne nous fera pas de cadeaux. »

La semaine qui s'annonce permettra toutefois d'en savoir plus sur les ambitions du PSG 2007-2008. Le transfert de David Rozehnal, qui devait se rendre hier soir à Newcastle pour passer sa visite médicale, pourrait donner le coup d'envoi des grandes manoeuvres. Toujours en discussion avec Jérôme Rothen en vue d'une prolongation de contrat, les dirigeants parisiens pourraient dans la foulée repartir à l'assaut de Zoumana Camara (Saint-Etienne), bien décidé de son côté à entamer un bras de fer avec les Verts.