Mondial 2018: Les Bleus de Deschamps en danger lors du tirage au sort

FOOTBALL L'équipe de France attend le tirage au sort de la Coupe du monde 2018...

A.M. avec AFP

— 

Didier Deschamps face au Brésil, le 30 mars 2015
Didier Deschamps face au Brésil, le 30 mars 2015 — Francois Mori/AP/SIPA

Il faudra de la chance aun tirage. La France, qui n'est pas tête de série, espère être épargnée par le tirage au sort des qualifications du Mondial 2018 en Russie, samedi à Saint-Pétersbourg, en fin d'après-midi heure française. Cela devient une mauvaise habitude pour les Bleus, déjà placés dans le «pot 2» en 2011 avant de connaître leurs adversaires sur la route de la Coupe du monde au Brésil. Le hasard avait alors très mal fait les choses: les Français avaient hérité dans leur poule de l'épouvantail espagnol, champion du monde et d'Europe à l'époque, avant de devoir en passer par des barrages homériques contre l'Ukraine pour obtenir leur billet (0-2, 3-0).

Le pire tirage probable pour les Bleus : Allemagne, Ukraine, Turquie, Belarus, Kazakhstan.

Cette fois, les hommes de Didier Deschamps sont de nouveau sous une forte menace et pourraient payer très cher leurs deux cuisantes défaites en amical en juin contre la Belgique (4-3) et l'Albanie (1-0). Retombés au 22e rang du classement Fifa qui sert de critère pour la désignation des chapeaux depuis le Mondial-2010, ils se sont eux-même mis dans une situation délicate et ne peuvent plus que croiser les doigts pour éviter les grosses cylindrées susceptibles de leur compliquer la tâche parmi les têtes de série (Allemagne, Belgique, Pays-Bas, Portugal, Angleterre, Espagne).

La Nationalmannschaft, championne du monde en titre, fait bien entendu figure de repoussoir mais les Diables Rouges belges, force montante du Vieux Continent, les Néerlandais, demi-finalistes de la dernière édition et finalistes en 2010, ou les Portugais de Cristiano Ronaldo ne seront pas de simples sparring-partners. Il faudra aussi se méfier des Espagnols, des «cadors» qui ont certes perdu de leur superbe mais restent toujours redoutables, et des imprévisibles Anglais.

Le meilleur tirage probable pour les Bleus : pays de Galles, Albanie, Iles Féroé, Moldavie, San Marin.

Les Bleus rêveraient plutôt de rencontrer l'une des 3 plus faibles équipes du chapeau 1 (Roumanie, Pays de Galles, Croatie) même si les Gallois, avec Gareth Bale (Real Madrid) et Aaron Ramsey (Arsenal), et les Croates, avec Luka Modric (Real Madrid), Ivan Rakitic (FC Barcelone) et Mario Mandzukic (Juventus Turin), possèdent des cracks capables de leur faire bien des misères. Pour le reste, les opposants potentiels issus des autres «pots» sont largement à la portée de la France.