Qui veut dépenser des millions ?

©2007 20 minutes

— 

Assis sur un joli pactole. Avec le transfert de Mathieu Bodmer et de Kader Keita à Lyon pour plus 24 millions d'euros, le Losc vient de faire la plus belle affaire économique de son histoire. Décryptage d'une transaction hors norme.

Un transfert qui rapporte gros L'Ivoirien vaut 16 millions d'euros, avec un « bonus » de deux millions supplémentaires, si l'OL se qualifie en 8e de finale de Ligue des champions ou si Kader Keita ne va pas au bout de son contrat. « Cela me fait dire que ce sera bien un transfert de 18 millions d'euros », estime Jean-Michel Aulas, le président lyonnais. Mathieu Bodmer vaut lui 6,5 millions. Cumulées, ces deux transactions représentent les deux-tiers du budget 2006-2007 des Dogues.

Plus de recrues en vue Franck Béria (Metz) était en fin de contrat. Luis Yanes Padilla (Santa Fe) est estimé à 1,2 million d'euros. La « balance commerciale » lilloise est donc largement bénéficiaire. Le Losc va-t-il en profiter pour dépenser plus que prévu ? A voir : tous les postes sont déjà doublés et Claude Puel peut estimer que son équipe est déjà constituée. Seuls les départs (Chalmé ou Lichtsteiner, Odemwingie) seraient compensés.

Un bénéfice transparent « Cela ne changera rien au fonctionnement du club », prévient Xavier Thuillot, le directeur général. A quoi vont alors servir ces 24 millions d'euros ? A compenser une année sans Champion's League. A amortir le choc financier d'une nouvelle saison au Stadium Nord. Et peut-être à financer une augmentation de budget présentée cette semaine en conseil d'administration.