L'Angleterre rappelle son vieux lion

RUGBY Lawrence Dallaglio revient dans le dans le groupe, en vue de la Coupe du monde...

S.A

— 

L'Angleterre, qui reste sur une confortable victoire face au pays de Galles (47-13) le 4 février, se déplace en Italie, qui n'a jamais battu le XV de la Rose en 12 confrontations depuis 1991. Pire ! Depuis son entrée dans le Tournoi, en 2000, la Squadra Azzurra a encaissé une moyenne annuelle de 52 points face aux Anglais.
L'Angleterre, qui reste sur une confortable victoire face au pays de Galles (47-13) le 4 février, se déplace en Italie, qui n'a jamais battu le XV de la Rose en 12 confrontations depuis 1991. Pire ! Depuis son entrée dans le Tournoi, en 2000, la Squadra Azzurra a encaissé une moyenne annuelle de 52 points face aux Anglais. — Odd Andersen AFP/Archives

L'Angleterre renoue avec l'intelligence dans le rugby. Et décide enfin de faire appel à son meilleur joueur depuis bien longtemps, l'énorme Lawrence Dallaglio. Le troisième ligne, qui n'a plus joué pour l'équipe d'Angleterre depuis 2004, figure dans le groupe de 47 joueurs désignés vendredi par l'entraîneur Brian Ashton. Un groupe qui aura la lourde (et impossible?) tâche de défendre en France à l'automne son titre de champions du monde gagné en 2003.

Le retour du «vieux lion» n'est pas du goût de tout le monde, dans la perfide Albion. Jeremy Guscott et Martin Johnson, vieux crampons ayant eu leur heure de gloire sous le maillot à la rose et surtout réputés pour leurs coups de putes dans les regroupements, ont ainsi estimé que leur ancien partenaire n'était plus au niveau international. Autant dire des crapauds vicelards tentant de baver sur une belle et blanche colombe, encore championne d'Europe avec les Wasps cette année, et qui, elle, a la notion du beau jeu.




Beaucoup d'incertitudes

Jamais sélectionnés, Danny Cipriani et Dan Hipkiss sont appelés parmi les 23 arrières, tandis que Danny Grewcock, que sa suspension aurait fait manquer les deux premiers matches du tournoi, est exclu du groupe. Longtemps blessés, Mike Tindall, Dan Ward-Smith, Charlie Hodgson et Andrew Sheridan comptent aussi parmi les heureux élus. Jason Robinson, qui doit être opéré d'un genou, y figure aussi. Ashton a également choisi de donner sa chance au vétéran Mike Catt, dont le retour sur la scène internationale contre la France lors du Tournoi des six nations, avait remis l'Angleterre sur les rails.

Malgré les incertitudes sur son état de forme, Jonny Wilkinson, qui n'a pas aligné plus de quatre matches cette saison, est aussi dans le groupe, sans surprise. Le groupe définitif de trente joueurs doit être désigné début août.

La pré-liste des 37
Arrières:

Nick Abendanon (Bath), Olly Barkley (Bath), Mike Catt (London Irish), Danny Cipriani (Wasps), Mark Cueto (Sale), Andrew Farrell (Saracens), Toby Flood (Newcastle), Shane Geraghty (London Irish), Andrew Gomarsall (Harlequins), Dan Hipkiss (Leicester), Charlie Hodgson (Sale), Josh Lewsey (Wasps), Olly Morgan (Gloucester), Jamie Noon (Newcastle), Shaun Perry (Bristol), Peter Richards (Gloucester), Jason Robinson (Sale), Paul Sackey (Wasps), David Strettle (Harlequins), Mathew Tait (Newcastle), Mike Tindall (Gloucester), Fraser Waters (Wasps), Jonny Wilkinson (Newcastle)
Avants:
Steve Borthwick (Bath), George Chuter (Leicester), Martin Corry (Leicester), Lawrence Dallaglio (Wasps), Louis Deacon (Leicester), Nick Easter (Harlequins), Perry Freshwater (Perpignan/FRA), James Haskell (Wasps), Andrew Hazell (Gloucester), Ben Kay (Leicester), Magnus Lund (Sale), Lee Mears (Bath), Lewis Moody (Leicester), Tom Palmer (Wasps), Tom Rees (Wasps), Mark Regan (Bristol), Simon Shaw (Wasps), Andrew Sheridan (Sale), Matt Stevens (Bath), Phil Vickery (Wasps), Dan Ward-Smith (Bristol), Julian White (Leicester), Joe Worsley (Wasps), Kevin Yates (Saracens)