Neuf Toulousains au sang bleu

©2007 20 minutes

— 

Neuf sur trente. Dévoilée hier, la liste des Bleus, convoqués pour la Coupe du monde en France, qui se déroulera du 7 septembre au 20 octobre, possède un fort accent toulousain. Le Stade est le club le plus représenté devant le champion de France, le Stade Français (six joueurs).

La présence de certains Rouge et Noir était attendue. C'est le cas de l'arrière Clément Poitrenaud, de l'ailier Cédric Heymans, du centre Yannick Jauzion, de l'ouvreur Frédéric Michalak, du 2e ligne Fabien Pelous, voire de l'ailier Vincent Clerc. Jean-Baptiste Elissalde a quant à lui été préféré à Dimitri Yachvili (Biarritz) pour épauler le demi de mêlée titulaire Pierre Mignoni (Clermont). En revanche, le flanker Yannick Nyanga, auteur d'une saison décevante, profite du choix de Bernard Laporte de retenir six 3e ligne (et non cinq) pour « s'incruster ». Enfin, Jean-Baptiste Poux a damé le pion à Christian Califano (Gloucester, Angleterre) et Nicolas Mas (Perpignan), grâce à sa polyvalence. « J'y ai toujours cru », lâche le pilier toulousain, dont la dernière sélection remonte... au Mondial 2003. Le 3e ligne Thierry Dusautoir et le 2e ou 3e ligne Grégory Lamboley figurent pour leur part dans la « liste cachée » de onze joueurs. En revanche, le centre Florian Fritz, meilleur joueur français du Tournoi des VI Nations 2006, fait les frais d'une saison ratée, et n'est même pas inclus parmi les réservistes.