Avec Laurent Marti, l'Union entend transformer l'essai

©2007 20 minutes

— 

Du sang neuf pour retrouver l'élite rapidement. Hier, Laurent Marti a affiché les ambitions de l'Union Stade Bordelais-CABBG : « la montée en Top 14 d'ici à trois ans ». Le nouveau président du club girondin se définit comme un dirigeant « qui mouillera le maillot et qui ne restera pas derrière un bureau ». Il sera entouré de Frédéric Martini, qui devient président délégué, et d'Olivier Brouzet, qui participera au développement de l'Union.

Ancien joueur de Bergerac, ce chef d'entreprise toulousain injecte 500 000 € dans le capital du club. « Mais Laurent n'est pas un mécène, il vient pour accompagner le développement du rugby à Bordeaux », se défend Frédéric Martini. « On est là pour l'amour du club et de cette ville », ajoute Olivier Brouzet. Pour sa première médiatique, Laurent Marti a confirmé que le club garderait son nom, « même si on dirait qu'on a un produit sans marque sur le plan identitaire. La France du rugby a ri de l'USB-CABBG pendant un an. Et bien ils riront un an de plus », a-t-il indiqué.