«99,99 % de chances que Ricardo s'en aille»

©2007 20 minutes

— 

INTERVIEW  de Jean-Louis Triaud, Président des Marine et Blanc.

Ricardo va-il quitter son poste de manager de l'équipe première ?

Je peux dire en effet qu'il y a désormais 99,99 % de chances que Ricardo s'en aille sous d'autres cieux.

Plusieurs noms circulent pour le remplacer. On parle de Jean-Pierre Papin, Didier Deschamps, Jean-Marc Furlan et Didier Tholot. Avez-vous fait votre choix ?

Tout le monde comprendra qu'il ne m'est pas possible de lâcher un nom comme cela. Tout ce que je peux dire, c'est que nous sommes entrés dans une phase de consultations et que nous n'avons pas l'intention de nous limiter à tel ou tel entraîneur. Nous sommes donc « ouverts ».

Quel profil recherchez-vous ?

Nous savons que l'entraîneur parfait n'existe pas. Chaque candidat peut présenter des avantages et en même temps des inconvénients. Mais nous n'avons surtout pas d'a priori en la matière. En réalité, l'entraîneur qui nous intéresse, c'est celui qui trouve l'équilibre de l'équipe et qui la fait gagner !

N'est-il pas embarrassant de ne pas connaître le nom de l'entraîneur des Girondins dans une période de transferts où les joueurs intéressés par le club peuvent s'interroger ?

Ce n'est pas gênant, car nous ne sommes pas si pressés que cela. La reprise de l'entraînement est fixée au 29 juin prochain et nous avons donc encore le temps. De toute façon, nous n'avions pas l'intention de bouleverser l'équipe de fond en comble.