VIDEO. Pourquoi Sepp Blatter et la Fifa feraient d'excellents méchants dans les films

FOOTBALL Ils laissent traîner beaucoup d'indices... 

P.A.

— 

Sepp Blatter, préoccupé.
Sepp Blatter, préoccupé. — Hassan Ammar/AP/SIPA

La Fifa est dans la tourmente, mais elle n’y est pour rien. Le jour de sa réélection, Sepp Blatter l’a très bien expliqué. Pourquoi tenir l’association comme responsable des agissements de ses membres ? ! En effet on ne voit pas. Pourtant, les histoires autour de l’organisation nous laissent quand même largement penser qu’on a affaire là à un repère de méchants, dignes des plus grands succès d’Hollywood.

La Fifa a commandé un film sur la Fifa, à la gloire de la Fifa, financé par la Fifa

Il s’appelle « United Passions - La légende du football ». Et il y a tellement de choses à dire dessus qu’on va essayer de condenser ça au maximum. Le film a coûté 24 millions d’euros et n’en a rapporté que 160 000 d’après The Independent (dont 115 000 en Russie). Il a une note de 3/10 sur l’IMDB, ce qui ne le place pas dans le Top 100 des pires films du monde, mais pas loin. Il bénéficie d’un casting de choix : Gérard Depardieu en Jules Rimet, Tim Roth joue Sepp Blatter, et il y a même le Dr Grant (Sam Neil) de Jurassic Park… En plus d’être nul, le film détruit nos idoles. Il faisait partie de la sélection officielle du Festival de Cannes 2014. Hors compétition, heureusement, mais diffusé sur la plage quand même… Bref, autant d’argent pour un si gros échec, c’est forcément que ça cache quelque chose. Merci au FBI de déterminer quoi.

Un film à la gloire d’un homme ou d’une institution, c’est vieux comme le monde…

La salle de réunion à la Fifa ressemble à celles de l’Etoile Noire ou de Dr. Folamour

Franchement, si vous prenez des décisions importantes pour l’avenir de votre organisation dans une pièce qui ressemble à la salle de la réunion du comité exécutif la Fifa, c’est que vous assumez votre côté sombre. La preuve, les deux exemples qui nous viennent en tête quand on voit leur lustre rond, qu’il n’y a aucune lumière naturelle et les choix du mobilier, sont : La « War Room » du film de Kubrick ou, donc, éventuellement l’Etoile noire.

La « War Room » dans Dr. Strangelove - RONALDGRANT/MARY EVANS/SIPA

 

La salle de réunion du comité exécutif de la Fifa. - Fifa
 

Chuck Blazer paye 6000 dollars par mois un appartement pour ses chats

Le titre est tellement puissant qu’on a hésité à faire un paragraphe. Ex-membre du comité exécutif de la Fifa (entre 1998 et 2013) celui qui a permis de faire tomber ses anciens collègues en collaborant avec le FBI pour éviter de passer par la case prison (en empochant bien plus que 20000 dollars a priori), atteint d’un cancer, vivrait « comme s’il n’y avait pas de lendemain ». Du coup, il louerait plusieurs appartements au 49e étage de la Tour Trump, dont un à 6000$ pour… ses chats. Voilà. Et franchement, pour aller aussi loin, il faut être de la Fifa ou le méchant dans Inspecteur Gadget.

Sepp Blatter ressemble quand même vachement à Marlon Brando dans Le Parrain

Alors ouais il y a sans doute moins de classe chez Sepp Blatter. Mais peut-être aussi un peu plus d’influence. En attendant, l’un gère la grande famille Corleone, l’autre la grande famille du football. Toujours soupçonnés, jamais inquiétés. Et Sepp en terminera sans doute avec la vie en jouant à « chat » avec son petit-fils. Le plus tard possible, mais quand même.

 

Sepp Blatter et Jérôme Valcke, le 14 juillet 2014, à Rio. - TASSO MARCELO/AFP

Marlon Brando dans Le Parrain, préoccupé - RONALDGRANT/MARY EVANS/SIPA