Répartitions des places en Coupe du monde: Pas de sanction de Blatter contre l’UEFA, l’Europe garde ses 13 tickets

FOOTBALL Il y aura donc quatorze nations européennes à la prochaine Coupe du monde en Russie…

B.V.

— 

Le match Espagne-Pays Bas avec une action de l'attaquant néerlandais Arjen Robben (g), le 13 juin 2014
Le match Espagne-Pays Bas avec une action de l'attaquant néerlandais Arjen Robben (g), le 13 juin 2014 — LLuis Gene AFP

Voilà au moins une bonne raison de se réjouir pour Michel Platini. Le comité exécutif de la Fifa a statué ce samedi, en la présence évidemment du «nouveau» président Sepp Blatter, de l’allocation des places aux prochaines Coupe du monde en fonction des fédérations. Et a finalement décidé qu’il n’y aurait pas de changement.

L’Europe garde donc ses 13 places, qui se transformeront en 14 en 2018 puisque le pays hôte, la Russie, fait partie de l’UEFA et qu’un ticket «à part» lui est bien évidemment accordé. Voici la répartition :

Afrique : 5
Asie : 4,5
Europe : 13
Amérique du nord et centrale : 3,5
Océanie : 0,5
Amérique du Sud : 4,5
Pays hôte : 1

(les demis points signifient qu’il y a un match de barrage entre une équipe de l’Océanie et de l’Asie puis une équipe d’Amérique du Sud et d’Asie pour gagner un ticket).

L’UEFA craignait depuis quelques temps, et particulièrement depuis sa rébellion face à Sepp Blatter d’être «sanctionné» en perdant une place au profit d’un plus petit continent de foot.  Ce n’est finalement pas arrivé.