Scandale à la Fifa: La France, par la voix de Noël Le Graët, a voté Sepp Blatter

FOOTBALL Alors que Michel Platini avant demandé l’inverse…

B.V.

— 

Noël Le Graet, président de la Fédération française de football. 
Noël Le Graet, président de la Fédération française de football.  — SOLAL/SIPA

Membre clé de l’UEFA dirigée par Michel Platini, la France devait être à la pointe du mouvement de révolte demandé par l’ancien meneur de jeu des Bleus contre Sepp Blatter. Mais finalement, le président de la Fédération Française de football, Noël Le Graët a décidé de voter pour le pouvoir en place et a donc contribué à la réélection du Suisse. «J’ai voté Blatter, assure-t-il à l’Equipe. Pour moi, entre le prince et lui, il était la meilleure solution. Ali, si l’UEFA n’avait pas voté pour lui, il n’aurait pas fait beaucoup de voix. Je pense que la FIFA, avec ses nouveaux dirigeants, dont de très bons issus de l’UEFA, va être costaude.»

Une situation qui risque de créer une sorte de malaise dans sa relation avec Michel Platini. Mais peu importe. Sous Blatter, la France a obtenu récemment l’organisation de la Coupe du monde féminine 2019. «Nous travaillions très bien avec les salariés de la Fifa depuis que nous avons obtenu cette Coupe du monde, poursuit-il. On est en très bons termes avec les cadres de cette organisation.»