Da Rocha viré

David Phelippeau

— 

En bas de tableau, la situation devient critique pour les trois clubs en position de relégable, Nantes, Sedan et Troyes.
En bas de tableau, la situation devient critique pour les trois clubs en position de relégable, Nantes, Sedan et Troyes. — Franck Fife AFP

La saignée des anciens, deuxième et dernier acte. Comme à Nicolas Savinaud, qui a signé à Guingamp pour deux ans mardi matin, le FC Nantes a signifié au milieu de terrain Frédéric Da Rocha qu’il ne serait pas conservé dans l’effectif l’an prochain. Le responsable du recrutement Japhet N’Doram a appelé l’agent du joueur Henri Zambelli mercredi après-midi pour le prévenir. «J’ai répondu à Japhet que je n’en attendais pas plus d’eux, pestait mercredi Zambelli. C’est leur choix et mon joueur et moi nous le respectons!»
 
Une décision qui agace pourtant franchement l’agent. «De toute façon, le joueur que j’ai prévenu s’en doutait, explique le manager. Il avait compris lors de l’entretien la semaine dernière qu’ils ne comptaient a priori pas sur lui.»
 
«Fred avait tout pour aller à la guerre»
 
Une décision d’autant plus surprenante que Frédéric Da Rocha, qui était en fin de contrat, avait été l’un des joueurs nantais les plus réguliers cette saison. «Quand je vois ses performances depuis six mois, lâche Zambelli. Fred avait tout pour aller à la guerre, donc en Ligue 2 ! » Frédéric Da Rocha, qui avait débuté sa carrière pro au FC Nantes en 1995, était le dernier rescapé du dernier titre nantais de 2001.
 
Selon son agent, son joueur est en contact avec plusieurs clubs de L2 mais également un club de L1 «plutôt du haut de tableau». Par ailleurs, selon la chaîne de télévision locale Nantes7, le gardien de but du FC Nantes Tony Heurtebis, qui était en fin de contrat, sera conservé par les dirigeants nantais. Il devrait donc être le gardien titulaire la saison prochaine.