«Déflategate»: Tom Brady suspendu quatre matchs pour des ballons dégonflés

FOOT US Les New England Patriots sont également condamnés à une amende de 1 million de dollars...

Philippe Berry

— 

Tom Brady lors du Superbowl le 1er février 2015.
Tom Brady lors du Superbowl le 1er février 2015. — David Goldman/AP/SIPA

Cette fois, la NFL ne rigole plus. Dans l'affaire du «deflategate», la Ligue US de football américain a suspendu le quarterback de New England, Tom Brady, lundi, pour quatre matches. Les Patriots, eux, écopent d'une amende d'un million de dollars et sont privés de leurs choix des drafts 2016 (premier tour) et 2017 (quatrième tour).

Tom Brady était «au courant, de manière générale» du dégonflage volontaire de ballons lors de la finale de conférence, avait indiqué la NFL la semaine dernière. Selon une formule alambiquée de la Ligue, il est «plus probable qu'improbable» que des employés des Patriots aient modifié, dans le but de les rendre plus faciles à attraper, la pression des ballons dans la finale de la conférence AFC gagnée 45-7 contre Indianapolis le 18 janvier 2015.

Pression environ 20% plus faible

Après le match, la ligue a constaté que 11 des 12 ballons de New England étaient dégonflés de 2 PSI (pound per square inch), soit une pression environ 15-20% plus faible que celle imposée par le règlement.

Brady, qui a mené les Patriots à la victoire dans le Super Bowl face à Seattle, deux semaines plus tard, a toujours juré qu'il n'avait «pas touché» les ballons et qu'il n'était au courant de rien. La tricherie, si elle a bien eu lieu, n'avait toutefois pas complètement changé la donne: les Patiots avaient notamment marqué trois touchdowns en courant.