Le fichier de supporters du PSG légalisé par le gouvernement

FOOTBALL Un arrêté pour «prévenir les troubles à l'ordre public» à l'occasion des manifestations sportives...

Paul Arrivé

— 

Des supporters du PSG lors de la rencontre entre Paris et Lyon le 21 septembre 2014.
Des supporters du PSG lors de la rencontre entre Paris et Lyon le 21 septembre 2014. — JEFFROY GUY/SIPA

La lutte contre le retour des Ultras au Parc des Princes prend un nouvel élan. Un arrêté national daté du 15 avril, mais publié le 23 au Journal Officiel, signé par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve valide la création d'un «fichier STADE», «afin de prévenir les troubles à l'ordre public, les atteintes à la sécurité des personnes et des biens ainsi que les infractions susceptibles d'être commises à l'occasion des manifestations sportives et des rassemblements en lien avec ces manifestations se tenant dans le ressort des départements de Paris, des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne ; des manifestations sportives du club du «Paris Saint-Germain» et des rassemblements liés à ces manifestations se tenant à l'extérieur des départements précités».

Concrètement, la «liste noire» née à la suite du «plan Leproux» et qui avait valu au club parisien d'être surveillé de près par la Cnil il y a plus d'un an est rendue légale par cet arrêté. Et ce sont les autorités publiques qui auront la main dessus. Tous les clubs professionnels pourront également y avoir accès. Mais au-delà des Ultras parisiens, clairement visés cet arrêté, n'importe qui est susceptible d'être fiché s'il pénètre dans l'enceinte d'un stade de la région parisienne.

Des informations ayant trait à l'état civil, aux surnoms, à la nationalité et à la profession, l'adresse ou le lieu de résidence, aux coordonnées, à la date et au lieu de naissance, aux signes physiques particuliers, aux photographies, mais aussi aux activités publiques, comportements et déplacements, blogs et réseaux sociaux en lien avec les groupes de supporters d'appartenance ou aux agissements susceptibles de recevoir une qualification pénale... pourront être stockées dans ce fameux fichier.