Boycott de Canal+: «Les téléspectateurs ne doivent pas être pris en otages», estime Patrick Kanner

FOOTBALL L'OM et le PSG refusent de parler à la chaîne cryptée jusqu'à la fin de la saison...

R.B. avec AFP
— 
Patrick Kanner le 14 avril 2015.
Patrick Kanner le 14 avril 2015. — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Le ministre français des Sports, Patrick Kanner, a dénoncé vendredi le boycott de Canal+ par l'OM et le Paris SG, regrettant que les téléspectateurs soient pris en otage.

«Canal+ est une très grande chaîne de sport, les téléspectateurs ne doivent pas être les otages d'un différend» entre les deux parties, «donc je place cela sous l'angle de la mauvaise humeur passagère» a déclaré M. Kanner à l'AFP, en marge d'une visite à Tokyo.

Canal+ persona non grata au Camp des Loges

«J'appelle à l'apaisement dans ce dossier. S'il y a des explications à se donner, entre Canal+ et ces deux grands clubs, que cela se fasse sans prendre à témoin le pays», a-t-il ajouté.

Le secrétaire d'Etat aux Sports Thierry Braillard avait déjà fait part lundi de son désaccord avec ce boycott. «J'ai été profondément surpris et déçu de cette attitude et j'espère que les clubs concernés reprendront vite un peu leurs esprits parce que quelque part on peut avoir des ressentiments, on peut rediscuter le cahier des charges lié aux diffuseurs lorsque ceux-ci prennent des images en dehors du terrain, mais de là à boycotter le travail des journalistes, je ne suis pas d'accord», avait-il dit sur RTL.

Le PSG et l'OM ont décidé de boycotter Canal+ jusqu'à la fin de la saison au lendemain des sanctions infligées à leurs joueurs Zlatan Ibrahimovic et Dimitri Payet (4 et 2 matches ferme de suspension) pour des insultes envers le corps arbitral que la chaîne cryptée avait diffusées.