Eduardo Santos a soigné David Luiz à Saint-Petersbourg.
Eduardo Santos a soigné David Luiz à Saint-Petersbourg. — Capture d'écran/DR

FOOTBALL

PSG-Barça: «Avec David Luiz, j’ai battu mon record», explique son physiothérapeute

Le défenseur brésilien est revenu en dix jours alors qu'il lui avait été diagnostiqué un mois d'absence...

Il s'explique. Mis en lumière mercredi soir par le retour express de David Luiz pour le quart de finale de Ligue des champions entre le PSG et le Barça, le physiothérapeute qui a soigné le défenseur a dévoilé sa méthode au Parisien et au JDD. Salarié du Zénith Saint-Petersbourg, Eduardo Santos est connu pour s'être occupé d'autres joueurs brésiliens comme Hulk, Ramires ou Sandro.

«Il n'y a aucun secret. J'entends parler de superstition, de miracle. Je ne suis ni un sorcier ni un rebouteux, souligne-t-il. Je suis formé en physiothérapie, je suis diplômé en médecine sportive, j'ai travaillé auprès de grands clubs et suivi des cours un peu partout à travers le monde.» 

«Il [David Luiz] était très triste de rater autant de matchs, il voulait revenir au plus vite. Il m'a demandé de l'aider, explique-t-il. On a travaillé ensemble pendant cinq jours à raison de dix à douze heures par jour. Et on a réussi. Au lieu des quatre semaines de soins initialement prévues, on est passé à cinq jours.»

PSG-Barcelone: La blessure de Thiago Silva, «le début des ennuis» pour Paris

«Je ne lui ai pas fait d'injection ni eu recours à la méthode du plasma enrichi en plaquettes. J'ai appliqué d'autres techniques. Par exemple, j'ai utilisé une aiguille, sans produit dedans et très fine, et des électrodes, détaille-t-il. Il a aussi effectué du renforcement musculaire et un travail en piscine et de musculation. Pour faire bref, j'ai nettoyé le muscle et je l'ai renforcé avec notamment de l'électro-stimulation.»

S'il explique que le Brésilien ne risquait pas de rechuter contre Barcelone, Eduardo Santos a toutefois bien conscience que David Luiz «n'a pas fait son meilleur» match contre les Catalans. En témoignent les deux petits ponts infligés par Luis Suarez.