PSG-Barça: Les stats du match qui accablent méchamment Paris

FOOTBALL Paris n’a pas été à la hauteur, et ça se voit dans les chiffres…

B.V. au Parc des Princes

— 

Pendant le match PSG-Barça, Rabiot et Cabaye courent derrière Neymar, le 15 avril 2015.
Pendant le match PSG-Barça, Rabiot et Cabaye courent derrière Neymar, le 15 avril 2015. — Michel Euler/AP/SIPA

Il y a le score, 3-1, et il y a les autres chiffres. Ceux qui ont moins d’importance que le tableau d’affichage, forcément, mais rendent généralement compte du rapport de force d’une rencontre. Et ils ne sont pas vraiment en faveur de Paris, c’est le moins que l'on puisse dire. De la feuille de stat récupérée à la fin de ce PSG-Barça, on en a choisi trois qui reflètent bien la domination catalane.

Le PSG n’a pas fait les efforts

La stat : Barcelone a couru deux kilomètres de plus que Paris.

Dis comme ça, ça peut paraitre bénin mais sachez que Barcelone a plus couru que le PSG mercredi soir au Parc des Princes. 110,8 kilomètres pour les Blaugrana contre 108,6 pour les Parisiens. Un petit écart? Oui, mais le problème c’est que Paris n’a eu le ballon que 38% du temps, et a donc passé son match à essayer de le reprendre, et donc par définition à normalement courir plus que les Blaugrana. En vérité, Les Barcelonais ont fait beaucoup plus de courses que leurs adversaires pour se démarquer pendant que les Parisiens n’ont pas effectué un pressing de malade, loin de là même. Au final, les hommes de Blanc ont même moins couru dans ce match que leur moyenne sur la saison (112km). Et contre un tel adversaire, ne pas faire les efforts, ça ne marche pas.

Le milieu parisien s’est fait bouffer

La stat : 83% de passes réussies pour Paris seulement

Le PSG n’a pas fait le poids au milieu de terrain et ça s’est senti. Dominés par le pressing des Catalans, les Parisiens ont rarement pu se sortir de leur camp proprement. En chiffres, ça donne 339 passes réussies sur 409 tentées, soit seulement 83% de réussite. Sur l’année, le PSG tourne habituellement à 91%. Conclusion: l’absence de Verratti et Thiago Motta a été fatale au milieu parisien Rabiot-Cabaye-Matuidi, mangé par son adversaire et incapable d’amener le danger sur le but catalan. Pour info, le Barça a réussi 89% de ses passes mercredi soir, contre 91% sur l’année.

Le PSG a encore croqué devant le but

La stat : Paris a autant tiré au but que Barcelone

Ca pourrait être un motif d’espoir pour Paris si ce n’était pas à s’en taper la tête sur les murs depuis plusieurs mois. Le PSG a tiré autant de fois au but que le Barça (cinq tirs chacun) mais comme d’habitude, il a été abominable dans la finition. Cavani a évidemment été le chef d’orchestre de cette partition de frappes ratées, malgré une jolie reprise bien stoppée par Ter Stegen. «On a eu les occasions mais sur un match comme ça tu les a, tu dois marquer», résume Marquinhos. Car même dominé, si le PSG avait été un peu réaliste, il aurait encore une chance de se qualifier…

Les attaquants parisiens ne savent pas jouer la profondeur

La stat : Le PSG a été pris six fois hors-jeu (!)

Pour une équipe censée jouer le contre, on frise la faute professionnelle. Le PSG s’est fait gauler six fois hors-jeu face au Barça (ajoutez à ça un ou deux oublis des arbitres). Un chiffre ridiculement haut, la moyenne étant à peu près à 2,5 fois par match. Ca prouve quoi? Que les attaquants du PSG ne savent pas bien prendre la profondeur ou lancer l’ouverture à temps, et qu’ils ne font pas l’effort de se replacer correctement. Bon, on en vise surtout un, Cavani, qui sur les six hors-jeu parisien en a facilement huit pour lui.