Equipe de France: Ce (et ceux) qu'on aimerait voir contre le Danemark

FOOTBALL Les Bleus doivent se racheter après leur défaite logique face au Bréisl à Saint-Denis (1-3)...

Julien Laloye

— 

Nabil Fékir a eu droit à sa première sélection face au Brésil, le 26 mars 2015.
Nabil Fékir a eu droit à sa première sélection face au Brésil, le 26 mars 2015. — JEFFROY GUY/SIPA

Ils nous doivent une revanche, ou, au moins, un bon match. Trois jours après leur prestation embarrassante face au Brésil, les Bleus retrouveront le Danemark dimanche soir à Saint-Etienne pour leur dernier match amical avant le mois de juin. Voilà ce qu'on aimerait voir sur le terrain à 20 minutes.

Une défense rassurante

Les Bleus n'avaient pas pris 3 buts depuis 22 matchs, mais au-delà des statistiques, c'est l'impression générale qui a déplu contre le Brésil. Trop fragiles sur les côtés, trop tendres dans l'axe, les défenseurs français, à commencer par Varane, ont pris l'eau contre la Seleçao. Koscielny, jamais très loin d'être titulaire, jamais très loin d'être remplaçant, c'est selon, à l'occasion de marquer des points. A condition de ne pas provoquer de pénalty. Quant à Zouma, il incarne le futur, mais il y a futur proche et futur lointain, or l'euro 2016 se trouve juste entre les deux...

Des supporters qui ne sifflent pas

«Je serai offensé et malheureux si on siffle les Lyonnais. Ils sont là pour défendre le maillot de l'équipe de France». Roland Romeyera prévenu, il ne veut pas entendre de sifflets pour les joueurs de l'OL à Geoffroy-Guichard, une mauvaise habitude de certains supporters plus en plus critiquable lors des matchs de l'équipe de France. Nabil Fékir a beau avoir le cuir épais, une nouvelle bordée de sifflets après ceux de Saint-Denis ferait mauvais genre.

Un duo-Lacazette-Fékir aussi fort qu'à Gerland

L'équipe de France version Deschamps ne laisse plus beaucoup de place aux essais ou improvisations. Mais l'intégration de Lacazette, meilleur buteur de L1 à 23 ans à peine, est une vraie curiosité qui nous occupera jusqu'à l'Euro. Face au Danemark, il pourrait être associé à son coéquipier Nabil Fékir pour reconstituer le duo le plus prolifique de L1; 34 buts et 12 passes décisives cette saison. Ça donne envie de la voir ensemble sous le maillot bleu.

Un pétage de plomb de Nicklas Bendtner

Au Danermark, il y a un très bon footballeur, Eriksen, et une source inépuisable de brèves à clics, Nicklas Bendtner. Par ailleurs buteur très honorable en sélection (29 réalisations en 65 matchs), l'ex-attaquant d'Arsenal a fait toutes les bêtises possibles et imaginables: conduite sans permis en état d'ivresse, exhibitionnisme en taxi ou en boîte de nuit, bras d'honneur à un coéquipier...Que peut-il nous inventer pour dimanche?