Manaudou quitte Lucas

— 

Laure Manaudou a réalisé son sixième chrono personnel sur 400 m nage libre (4:07.80) mais aussi montré qu'elle pouvait se rebeller face à son entraîneur Philippe Lucas, lors de la deuxième journée de la troisième étape de la Coupe de France de natation, samedi à Toulouse.
Laure Manaudou a réalisé son sixième chrono personnel sur 400 m nage libre (4:07.80) mais aussi montré qu'elle pouvait se rebeller face à son entraîneur Philippe Lucas, lors de la deuxième journée de la troisième étape de la Coupe de France de natation, samedi à Toulouse. — Lionel Bonaventure AFP

Manaudou fuit la France. Le quotidien turinois La Stampa confirme lundi que la nageuse française a bien quitté la France et s'apprête à signer pour six ans avec le club «La Presse» de Turin, où s'entraîne notamment son compagnon, l'Italien Luca Marin.

Selon le journal, le départ de Manaudou serait dû à ses rapports devenus difficiles avec son entraîneur et mentor, Philippe Lucas, mais également par son souhait de se rapprocher du nageur italien.

Sous quelles couleurs nagera-t-elle?

La Stampa note cependant que l'arrivée de Manaudou se heurte à un obstacle majeur: du fait de sa nationalité, elle ne pourrait ainsi participer qu'à des meeting interclubs.
Mais le quotidien assure que le président de La Presse, Marco Durante, a déjà proposé au club du Canet-en-Roussillon (Pyrénées-Orientales) que celle-ci y reste licenciée tout en s'entraînant à Turin.

Laure Manaudou viendrait en Italie pour les six prochaines années, tout en conservant ses propres sponsors. Selon La Stampa, le coût de l'opération pour La Presse serait de 400.000 euros, «mais le bénéfice de l'investissement pourrait être bien plus substantiel».

Enfin, le quotidien note en conclusion que «si Manaudou et Marin devaient se marier - hypothèse pas du tout impossible - alors la championne transalpine pourrait dans un délai raisonnable choisir de représenter l'Italie et non plus la France».

Electrochoc en France

Dans l'Hexagone, le départ a résonné comme un «électrochoc», pour ses proches, selon «L'Equipe». Cette séparation avec son son entraîneur Philippe Lucas pour partir s’entraîner en Italie, met ainsi fin à un tandem gagnant débuté en 2001. Une association qui l’a portée sur les plus hautes marches des podiums. En Italie depuis mardi dernier, Laure Manaudou aurait annoncé à ses proches, toujours selon l’Equipe, son «envie de voir autre chose ». En particulier son petit ami nageur, Luca Marin.