L'enterrement prend du retard

©2007 20 minutes

— 

Merci Nancy. Les Lorrains ont offert samedi un sursis au FC Nantes en battant Nice (3-0) à Marcel Picot lors de la

35e journée de L1, alors que Nantes ne pouvait qu'arracher le nul au Mans (1-1). Volontaires, mais inefficaces, les Nantais encaissaient un but du Japonais Matsui (27e), qui trompait Heurtebis d'une frappe précise au ras du poteau. Mais en toute fin de match Keserü, bien servi par Pieroni, contrôlait et plaçait une frappe gagnante du pied droit (90e+2). Une égalisation qui évitait le pire, mais ne dissipait pas l'impression qu'un Nantes réaliste aurait très bien pu gagner à Léon-Bollée. « C'est dommage, il y avait la place pour faire mieux, regrette ainsi le capitaine nantais Mauro Cetto. Avant d'être menés, on s'est créé des occasions, mais on n'a pas su les mettre au fond. »

Ce petit point, conjugué au résultat de Nice, permet toutefois au FCNA de conserver un infime espoir de maintien. A trois journées de la fin, Nantes compte désormais 7 points de retard sur Nice, premier non relégable. « Il reste trois matchs, on va essayer de se bagarrer et de les gagner », promet Michel Der Zakarian. Même son de cloche du côté de Cetto : « Mathématiquement, c'est possible. Ce sera très dur aussi. On n'a pas le droit de lâcher. » Plus réaliste, le buteur du soir Claudiu Keserü souligne lui que « 7 points à reprendre en trois matchs, c'est beaucoup ». Mercredi à Bordeaux, tout autre résultat qu'une victoire suffirait à valider le billet des Nantais pour la Ligue 2.