Sébastien Loeb, le gaucho

©2007 20 minutes

— 

A bord de leur rutilante C4, l'Alsacien et son copilote Daniel Elena ont remporté leur quatrième victoire de la saison - la troisième consécutive -, ce week-end en Argentine. Sébastien Loeb confirme ainsi sa suprématie dans la pampa, où il s'impose pour la troisième fois de sa carrière. Même si son éternel rival Marcus Grönhölm (Ford Focus) termine au deuxième rang de l'épreuve sud-américaine, le natif d'Haguenau réalise une bonne opération au classement du championnat du monde : après six épreuves, son avance grimpe à trois unités sur le Finlandais.

L'annulation de la première étape vendredi n'avait pas perturbé Loeb, vainqueur de sept des neuf spéciales le lendemain. Avec plus de dix-neuf secondes d'avance, il ne restait plus au triple champion du monde en titre qu'à gérer l'écart hier. Ce qu'il réalisait avec brio, remportant au passage deux des spéciales courues dimanche. « Sachant qu'il faisait froid dans Mina Clavero et El Condor, j'ai tenté de partir avec des gommes plus tendres, expliquait le pilote Citroën. J'ai attaqué à fond et ça a parfaitement marché. »