Le Racing s'approche à petits pas

©2007 20 minutes

— 

Si les hommes de Jean-Pierre Papin réussissent dans leur entreprise de remonter en Ligue 1, ce sera grâce à leur parcours à domicile. Vendredi soir, face à Brest (1-0), ils ont remporté leur quatorzième victoire à la Meinau, où ils restent invaincus cette saison. Un succès capital, acquis pour une fois sans grosse frayeur, et grâce au 10e but de l'attaquant gabonais Eric Mouloungui. A seulement trois journées de la fin, les Strasbourgeois (2es) conservent quatre points de plus qu'Amiens (4e), vainqueur à Tours (2-0), et repassent deux longueurs devant Caen (3e), tenu en échec à Châteauroux (1-1). Battu par Dijon (1-2), Le Havre (5e) n'est plus une menace avec ses neuf points de retard. « On a fait un petit pas supplémentaire, mais c'est tout, calme le président Philippe Ginestet. Amiens est toujours en course et on n'a pas un calendrier facile [deux déplacements à Bastia et Dijon entrecoupés de la réception de Metz]. Il faut rester humble. Même quand ils avaient onze points d'avance, les Messins ne parlaient pas de L1. Alors je ne vois pas ce qui nous autoriserait à le faire. »

La leçon de l'après-victoire sur Reims (1-0) semble avoir été retenue par les Alsaciens, qui étaient tombés de haut quatre jours après à Libourne-Saint-Seurin (1-0). Pas question donc de s'enflammer. Pourtant, la L1 n'a jamais paru aussi proche. Un succès à Bastia vendredi conjugué à une défaite d'Amiens contre Châteauroux enverrait en effet le Racing en élite.