L'OM veut franchir le Rocher

©2007 20 minutes

— 

« Aujourd'hui, le discours est simple : soit on gagne à Monaco et on a notre destin en mains pour se qualifier en Ligue des champions, soit on perd et ça sera très difficile pour l'Europe. » Le capitaine marseillais Habib Beye n'y va pas par quatre chemins pour motiver ses troupes à quarante-huit heures d'un déplacement capital en Principauté. Un match comptant pour la 35e journée de L1 qui aura lieu dimanche et que l'OM aborde auréolé de quatre victoires consécutives au Vélodrome. A l'extérieur, le bilan est en revanche moins reluisant : en dix-sept déplacements cette saison, les Phocéens ne l'ont emporté qu'à trois reprises. « Il va nous falloir au minimum dix points encore pour accrocher la Ligue des champions. Ce qui veut dire qu'il faut aller chercher des points à l'extérieur, poursuit le défenseur sénégalais. Car même en gagnant à la maison, ça ne suffira pas face à nos concurrents directs qui, eux aussi, continuent d'avancer. »

Un succès à Monaco pourrait d'ailleurs permettre à l'OM d'y voir plus clair en haut du classement, ses principaux rivaux se rencontrant ce week-end : Bordeaux (2e) se rendra à Rennes (6e), tandis que Lens (3e) recevra Toulouse (5e). Mais face à des Monégasques, invaincus depuis dix journées, la tâche ne s'annonce pas aisée. « Ils sont sur une bonne série et ils ont une place en Intertoto à jouer. C'est un derby du sud mais c'est surtout un match piège », prévient l'attaquant Toifilou Maoulida. Un déplacement pour lequel l'OM sera privé de son défenseur central Ronald Zubar, suspendu. Renato Civelli devrait le remplacer dans l'axe au côté de Julien Rodriguez.