Mondiaux de ski nordique: Jason Lamy Chappuis décroche une médaille de bronze qui «vaut plus que cela»

COMBINE Jason Lamy Chappuis a décroché la médaille de bronze en combiné petit tremplin aux Mondiaux de ski nordique de Falun...

N.C. avec AFP

— 

Jason Lamy Chappuis (à droite) a décroché le bronze lors du combiné des Mondiaux de ski nordique, le 20 février 2015 à Falun (Suède).
Jason Lamy Chappuis (à droite) a décroché le bronze lors du combiné des Mondiaux de ski nordique, le 20 février 2015 à Falun (Suède). — JONATHAN NACKSTRAND / AFP

Un an après des JO ratés dans les grandes largeurs, Jason Lamy Chappuis retrouve (un peu) le sourire. Le Français a décroché ce vendredi la médaille de bronze en combiné (petit tremplin) aux championnats du monde de ski nordique de Falun (Suède). Il a été devancé par l'Allemand Johannes Rydzek et l'Italien Alessandro Pittin. Ce bronze «vaut plus que cela, il signifie beaucoup», a estimé le champion olympique de Vancouver.

«Un podium, alors qu'il revient de nulle part: il est vraiment énorme», s'est pour sa part enflammé l'entraîneur Jérôme Laheurte. «Il y avait une interrogation sur ma condition. Mais j'ai bien géré ma course, en ayant l'avantage de partir aux avant-postes, a ajouté Lamy Chappuis. Les jambes ont bien répondu et cela devrait aller en s'améliorant dans les jours qui viennent».

La (mauvaise) surprise Frenzel

Le skieur de 28 ans restait aussi sur une saison 2014 frustrante, avec des JO de Sotchi bouclés sans médaille. «J'ai tiré les leçons de mon expérience à Sotchi, pour ne pas commettre les mêmes erreurs. Je suis plus serein», a-t-il expliqué.

L'Allemand Eric Frenzel, leader de la Coupe du monde et favori de la course, a échoué en 4e position. Frenzel, qui avait remporté le concours de saut, n'a pas su gérer les 21 secondes d'avance dont il bénéficiait au départ du cross-country sur ses plus proches poursuivants. L'Allemand a été repris après 3,5 kilomètres par un groupe de cinq hommes comprenant notamment Rydzek, Pittin, Lamy Chappuis et les Japonais Yoshite et Wakito Watabe.

Rydzek a attaqué dans l'avant-dernière bosse pour se défaire de tous ses adversaires à l'exception de Pittin qu'il a dominé dans le sprint final.