Guinée Equatoriale-Ghana: 36 blessés et un match à huis clos pour le pays hôte

BILAN Les incidents lors de la demi-finale de la CAN entre la Guinée Equatoriale et le Ghana ont fait 36 blessés, selon le bilan publié par la CAF...

N.C.
— 
De graves incidents dans les tribunes ont contraint l'arbitre à arrêter la demi-finale de la CAN Guinée Equatoriale-Ghana, le 5 février 2015.
De graves incidents dans les tribunes ont contraint l'arbitre à arrêter la demi-finale de la CAN Guinée Equatoriale-Ghana, le 5 février 2015. — Sunday Alamba/AP/SIPA

Les violents incidents qui ont émaillé la demi-finale de la CAN entre la Guinée Equatoriale et le Ghana, jeudi soir, ont fait 36 blessés, selon le bilan communiqué ce vendredi par la Confédération africaine de football (CAF). Cette dernière précise que c'est à «la partie Equato-Guinéenne de prendre en charge le coût de traitement de tous les blessés». Sur ces 36 personnes, «14 ont été transférés vers des formations hospitalières pour des examens complémentaires. Un cas nécessite un suivi approfondi».

>> Que s'est-il passé lors de la demi-finale Guinée Equatoriale-Ghana?

Par ailleurs, la Guinée Equatoriale écope d'une amende de 100.000 dollars US (87.800 euros) pour ces incidents. Le pays hôte de la compétition devra également jouer son prochain match à domicile à huis clos. Une sanction qui entrera en application après la CAN, afin que le match pour la 3e place de samedi entre la Guinée Equatoriale et la RDC puisse avoir lieu avec du public. Et ce «pour promouvoir un esprit de fair-play et de fraternité», écrit la CAF.