Ligue 1: PSG-Rennes à revivre en live comme-à-la-maison (1-0, score final)

FOOTBALL Le PSG n'a pas le droit de perdre des points avant de retrouver le leader lyonnais le week-end prochain...

N.C. (J.L. pour le live)

— 

Zlatan Ibrahimovic, buteur lors du match entre Saint-Etienne et le PSG le 25 janvier 2015.
Zlatan Ibrahimovic, buteur lors du match entre Saint-Etienne et le PSG le 25 janvier 2015. — JEFF PACHOUD / AFP

PSG - RENNES 1-0

Lavezzi 28e

88e: Petit frissounnet sur ce débordement de Ntep. Mais le centre en retrait ne trouve personne.
86e: C'est pas totalement impossible;

84e: Tristitude totale de l'attaque rennaise quand même. Ce contrôle d'Habibou...
79e: Belle entrée de Toivonen au fait. Plus immobile qu'un plot d'autoroute un jour de chaleur.
75e: Donc Paris a décidé de souffrir jusqu'au bout. C'est une façon de voir la vie.
73e: Ntep en mode Kobe Bryant. Il force tous ses un contre trois.
67e: Le public du Parc qui siffle Cavani. Quelle bande de nazes sérieux. C'est pas sa faute s'il a un problème de coordination entre les orteils.
63e: J'ai un peu ri

61e: Les latéraux qui ne savent pas centrer > La faim dans le monde.
58e: Pastore c'est du Steve Nash ce soir. Le caviar comme étendard
55e: Match sympa, ça part dans tous les sens et les milieux sont à la rue. On se croirait en Angleterre.
50e: Pouah ce déboulé de Pedro Henrique. De l'Ato Boldon des grandes années. Bien coupé par Thiago Silva.
 
48e; La manchette de Costil !!!! Le gardien rennias préserve le suspense devant Cavani. C'est gentil de penser à nous.
47e: On a repris au Parc des Princes. SOUS LES YEUX DE SALMA. SALMA MON AMOUR. SALMA MI QUERIDA

Mi-temps. Le PSG maîtrise sans trop se forcer; A tout de suite.
43e: C'est vrai qu'on a retrouvé un morceau du gradn thiago Silva sur ce dernier tacle de mammouth devant Ntep.

40e: Le côté droit rennais, c'est la piste principale de Roissy un jour de grève. Une immensité désertique. Lavezzi fait ce qu'il veut.
36e: Le but de Pocho. Profitez-en avant que la Ligue ne vienne faire la police.

33eSIRIGU !!! Enorme boulette de Pastore et le gardien italien lui sauve la mise devant Doucouré. Cela aurait fait un but gag tout à fait remarquable.
32e: Le PSG déroule depuis son but. On retrouve une qualité de jeu intéressante. En février, il était temps.
28e: LAVEZZI !!!!! Quelle action collective. Une seule touche de balle tout du long. Avec une passe délicieuse de Javier d'amour. 1-0
25e: Donne là mieux que ça Doucouré !!!!! Ntep était tout seul bordel. Ils ont pas la vue tribune ou quoi????
23e: L'équipe de France est éternelle. Victoire 26-22 contre les mangeurs de chorizo.

20e: Le nombre de charbons pour Lucas Digne. Sérieusement, c'est un bizutage un quoi? Le type est sophomore pourtant.
18e: Je vous ai déjà parlé de mon amour pour Vincent Pajot ? Je sais j'ai un peu honte.
15e: Et la lumière est faible

13e: Je cherche des trucs à vous raconter. Je reviens quand j'ai trouvé.
8e: MESDAMES ET MESSIEURS ON EST (presque) EN FINALE DU MONDIAL DE HANDBALL.
6e: Début de match mollasson. Les mecs attendent sans doute le résultat du hand avant de commencer pour de bon.
4e: Zlatan commence son match en numéro six. A cette allure-là il va finir libéro. Avec juste un peu moins de talent que Mathieu Bodmer.
2e: Déjà un petit frisson sur cette balle vers N'Tep. Je vous rappelle que Rennes a gagné au Parc à 9 contre 11 il y a deux ans et que Salma Hayek avait grave kiffé.

20h30C'est PARTI (mon kiki)
20h27Bon je suis sympa vous avez encore quatre minutes pour regarder le hand. Profitez-en, je vous veux avec moi après.
20h25: Côté rennais, retour de Paul Georges. LA menace.

20h22: La compo parisienne. Pas mal de turnover, il  y a un gros mois de février à prévoir. A Cabaye et Lavezzi d'en profiter.

20h20: Bonsoir tout le monde ! Je sais que vous êtes en train de vibrer devant le handball mais il y a aussi du foot ce soir et du bon.

Plus de temps à perdre. Ni de points, surtout. Après s'être inclinés deux fois autour de la trève (une fois avant à Guingamp, une fois après à Bastia), les Parisiens ne peuvent plus se permettre de faux-pas s'ils ne veulent pas voir Lyon, irrésistible de son côté, s'envoler. D'autant qu'un déplacement à Gerland les attend lors de la prochaine journée. En attendant, il faut se débarasser du Stade Rennais. Une équipe capable de prendre 4-1 à domicile contre Caen mais qui adore embêter les plus gros qu'elle. Surtout le PSG, d'ailleurs.

>> Parce qu'il neige et que vous serez mieux devant votre ordi avec nous qu'au Parc, venez nous rejoindre pour vivre ce match en live