Mondial de handball: Après une promenade contre la Slovénie, les Bleus vont se frotter à l’Espagne

HANDBALL Les Français disputeront leur demi-finale vendredi...

R.B.

— 

Daniel Narcisse lors du match entre la France et la Slovénie le 28 janvier 2014.
Daniel Narcisse lors du match entre la France et la Slovénie le 28 janvier 2014. — MARWAN NAAMANI / AFP

Si ce n’était pas si jouissif, on s’en lasserait presque. Vainqueurs de la Slovénie au terme d’une nouvelle démonstration (32-23) mercredi, les Français retrouveront l’Espagne en demi-finale du Mondial. La bande à Claude Onesta rejoint le dernier carré d’une grande compétition internationale pour la onzième fois sur les treize derniers rendez-vous. Tout simplement monstrueux.

Ce qui a très bien marché

A peu près tout ou presque, tant les Français ont semblé au-dessus de leurs adversaires du soir. Impressionnants d'entrée, les Bleus se sont montrés impitoyables en première période pour pointer avec huit buts d'avance à la pause (18-10). «On a appliqué notre recette favorite en s'appuyant une défense très forte et un bon Thierry Omeyer dans le but (18 arrêts), souligne François-Xavier Houlet, ancien internationel français et consultant pour beIN Sports, diffuseur de la compétition. Devant, on a retrouvé un très bon duo Nikola Karabatic-Daniel Narcisse (11 buts à eux deux).»

Le petit point à corriger

A force de nous habituer à l'exceptionnel, ces Bleus nous obligent à pinailler pour trouver matière à s'améliorer. En seconde période, les hommes de Claude Onesta ont traversé un petit trou d'air en laissant les Slovènes revenir à quatre buts à dix minutes du terme. «On a connu quelques ratés devant, on a pris une double exclusion temporaire et il y a eu une baisse de concentration. C'est un petit coup de moins bien mais on a vite réagi, ce n'est pas grand-chose», rassure François-Xavier Houlet.

Ce qu’il faut attendre de l’Espagne

Ils sont encore au rendez-vous. Tenants du titre, les Espagnols ont rejoint le dernier carré au terme d'un match très serré contre le Danemark (25-24). Un an après les avoir dominés en demi-finale de l'Euro (30-27), les Français retrouvent vendredi (19h) les Ibères, auteurs d'un sans-faute dans la compétition. «C'est la seule équipe qui peut rivaliser physiquement avec la France, souligne le consultant de beIN Sports. Ils ont les armes pour lutter avec nous dans les duels et gêner nos attaques.» Chouette, on commençait presque à trouver que c'était trop simple.