CAN 2015: «Vous attendez qu’on vous chasse?», demande un journaliste au sélectionneur camerounais

FOOTBALL Volker Finke entretient des relations compliquées avec la presse…

R.B.

— 

Le sélectionneur camerounais Volker Finke en conférence de presse le 27 janvier 2015.
Le sélectionneur camerounais Volker Finke en conférence de presse le 27 janvier 2015. — Sunday Alamba/AP/SIPA

A ce niveau-là, on ne peut même plus parler de relation tendue. Sélectionneur du Cameroun, Volker Finke a vécu une conférence de presse très particulière à la veille du choc contre la Côte d’Ivoire mercredi. Déjà présent lors du fiasco des Lions Indomptables au Mondial brésilien, le technicien allemand n’a certes pas encore perdu le moindre match lors de cette Coupe d’Afrique des nations mais prend très cher lors de ses rencontres avec les médias.

«Vous savez que le peuple camerounais vous déteste. Si vous perdez, vous démissionnerez ou vous attendez qu’on vous chasse?», l’a ainsi tancé mardi un journaliste. Un ange passe, tandis que son capitaine Stéphane M’Bia guette la réponse de son sélectionneur. «Je suis complètement concentré sur le match de demain, c’est tout», élude Finke. On n’imagine même pas l’ambiance en cas d’élimination du Cameroun.