Ligue 1: La justice enquête sur l'Allianz-Riviera de Nice

FOOTBALL Mais on ne sais pas encore exactement sur quoi...

A.M. avec AFP

— 

Le stade l'Allianz-Riviera de Nice lors d'un match de l'OGCN contre Lyon, le 1er novembre 2014.
Le stade l'Allianz-Riviera de Nice lors d'un match de l'OGCN contre Lyon, le 1er novembre 2014. — VALERY HACHE / AFP

Le parquet de Nice est saisi d'une enquête sur d'éventuelles irrégularités financières dans le cadre du partenariat public-privé noué par la ville de Nice pour la construction de l'Allianz Riviera, son grand stade inauguré en 2013, a indiqué mercredi le procureur de la République de Nice. «Nous avons effectivement été saisis à l'automne par la chambre régionale des comptes de Paca», a indiqué le magistrat Eric Bedos, confirmant une information du site Mediapart. M. Bedos s'est refusé à «tout commentaire sur le fond de cette affaire financière aux aspects techniques».

«Aucun rapport définitif n'a été transmis à ce jour»

La décision de confier l'enquête à la juridiction niçoise n'est pas encore prise. Le parquet national financier ou encore la juridiction interrégionale spécialisée (Jirs), basée à Marseille, pourraient lui être préférés. De son côté, la ville de Nice indique avoir «apporté des éléments de réponse en octobre dans le cadre d'un échange contradictoire» avec la chambre régionale des comptes, précisant «qu'aucun rapport définitif n'a été transmis à ce jour».

L'Allianz Riviera est géré par une filiale du groupe Vinci. Construit dans la plaine du Var par Vinci et des entreprises locales, le stade a coûté 243 millions d'euros, dont 69 millions de subventions publiques, et le mode de financement public-privé engage la ville à verser pendant une période de 27 ans une redevance de 8 millions d'euros, à charge pour le concessionnaire d'assurer l'entretien et la maintenance du stade. L'Allianz Riviera est l'une des enceintes retenues pour accueillir l'Euro de football en 2016.