Coupe de France: Accusé de ne pas avoir laissé la recette aux amateurs, le Stade de Reims se défend

FOOTBALL Alors que l'US Saint-Maur, son adversaire en 32e de finale, regrette de ne pas avoir pu bénéficier de la totalité de la recette...  

Antoine Maes

— 

L'attaquant du Stade de Reims Gaëtan Charbonnier contre Saint-Maur, le 3 janvier 2015.
L'attaquant du Stade de Reims Gaëtan Charbonnier contre Saint-Maur, le 3 janvier 2015. — THOMAS SAMSON / AFP

Ah, les 32es de finale de la Coupe de France, ses histoires de petits poucets, de David contre Goliath et... ses embrouilles entre professionnels et amateurs. Qualifié après sa victoire contre l'US Saint-Maur Lusitanos samedi (1-3), le Stade de Reims n'a  pas laissé un souvenir impérissable aux Franciliens, et plus précisément à son trésorier. Dans une lettre ouverte publiée lundi matin, José De Azevedo, le comptable en question, a regretté que «les bonnes coutumes de la Coupe de France se perdent du côté de Reims».

La coutume en question? Celle qui consiste pour les clubs pros à laisser aux amateurs la totalité de la recette du match, alors qu'ils peuvent en revendiquer la moitié. Les Rémois ont tout de même réclamé 5500 euros pour «faire face aux frais occasionnés par le déplacement». Et ont laissé la différence avec la moitié des 6071 euros de recette générée soit... 571 euros.

L'histoire aurait pu en rester là, mais le club rémois a décidé de réagir pour se défendre un peu plus tard lundi. Confirmant avoir été «très bien reçus», le Stade de Reims a pointé du doigt les largesses locales. «Vous ne pouvez pas nous rendre responsables du faible montant de recette générée, surtout lorsque l’on constate que 1212 personnes ont été invitées par vos soins et que par conséquent, si celles-ci avaient contribué financièrement, comme l’on fait nos supporters (à peu près 300 personnes), la recette aurait été de fait plus importante pour l’US Lusitanos Saint-Maur».