VIDEO. BASKET: Découvrez «Silent Night», la tradition la plus timbrée d’une université américaine avant Noël

BASKET UNIVERSITAIRE Ah ça, ils savent s’amuser…

B.V.

— 

Capture d'écran de la Silent Night 2014
Capture d'écran de la Silent Night 2014 — Capture d'écan Youtube

La culture du sport universitaire aux Etats-Unis rentre facilement dans le Top3 des choses les plus géniales au monde. Cette tradition qu’on l’a découvert un peu par hasard en surfant sur le réseau social reddit nous en a définitivement convaincu. Chaque année depuis 17 ans, lors du dernier match à domicile avant les exams de fin d’année et donc Noël, les supporters de l’équipe de basket de l’université de Taylor dans l’Indiana organisent la «Silent Night», une soirée complètement folle.

Le principe est simple: dans une salle bondée, le public laisse débuter le match dans le silence le plus complet. Puis, au dixième point de leur équipe, les Trojans, c’est l’explosion. Hurlements, sauts de joie, envahissement de terrain par des fans en pyjamas ou à moitié à poil, c’est un grand n’importe quoi. A mi-chemin entre le happening et le Harlem Shake, le «yolo» est total et l’ambiance surnaturelle dure jusqu’aux derniers instants du match, où le public reprend en cœur la chanson de Noël «Silent Night», plus connue en France sous le nom de «Douce Nuit».

Voici ce que ça a donné le week-end dernier (regardez bien jusqu'à la fin):

La soirée ne s’arrête pas là puisqu’après la rencontre, tous les étudiants de la fac sont conviés à la «Christmas Fandango», une soirée où ils lisent des contes de Noël, font des concours de pâtisseries et boivent jusqu’à vomir le traditionnel eggnogg. Tout ça devant les yeux des médias venus de tout le pays, qui se sont passionnés pour cette tradition ce miracle de Noël.

Quelques versions précédentes de la «Silent Night»