Brésil: Pelé n'a «pas eu peur de mourir»

FOOTBALL Le légendaire footballeur a donné une conférence de presse en quittant l'hôpital...

20 Minutes avec AFP

— 

Pelé lors de l'inauguration d'un terrain de football le 27 juin 2014.
Pelé lors de l'inauguration d'un terrain de football le 27 juin 2014. — YASUYOSHI CHIBA / AFP

Le légendaire footballeur brésilien Pelé, 74 ans, a assuré mardi qu'il «n'avait pas eu peur de mourir» après la complication rénale qui l'a obligé à rester depuis 15 jours à l'hôpital de Sao Paulo, et temporairement sous dialyse.

«Je suis prêt pour les Olympiades» de Rio en 2016, a plaisanté le «roi Pelé», trois fois champion du monde, lors d'une conférence de presse au côté des ses médecins, juste avant de quitter l'hôpital Albert Einstein. «Je n'ai pas eu peur de mourir car je suis un homme à trois coeurs», a souligné Pelé, une allusion à sa ville natale «Tres coraçoes» (Trois coeurs) dans l'Etat du Minas Gerais (sud-est du Brésil).

«J'avais des sueurs froides»

Toutefois, il a dit s'être inquiété et avoir pensé un moment: «Oh, là, Dieu m'a oublié!» Pelé avait été opéré de calculs rénaux le 13 novembre à l'hôpital Albert Einstein puis était sorti quelques jours plus tard. Mais il avait dû être hospitalisé à nouveau le 24 en raison d'une infection urinaire.

«Ma réaction a été une surprise, j'avais des sueurs froides, mais c'est quelque chose que j'avais déjà ressenti auparavant. Je n'ai pas pensé que cela pouvait être une infection », a-t-il souligné. Pelé avait quitté mardi dernier l'unité de soins intensifs après y avoir passé cinq jours pendant lesquels son état de santé a suscité l'inquiétude au Brésil et dans le monde entier.

Depuis, des dizaines de journalistes montaient la garde devant l'hôpital, l'un des plus réputés du Brésil. L'établissement avait indiqué à un moment que le célèbre patient se trouvait «dans un état clinique instable», puis son état s'était progressivement amélioré.