Ligue des champions: Monaco - Zenith Saint-Petersbourg à revivre en live-comme-à-la-maison (2-0)

FOOTBALL Un point suffit à Monaco pour se qualifier pour les huitièmes de finale de la compétition...  

N.C. (R.B. pour le live)

— 

L'attaquant de Monaco Dimitar Berbatov le 1er octobre 2014 contre le Zenith Saint-Petersbourg.
L'attaquant de Monaco Dimitar Berbatov le 1er octobre 2014 contre le Zenith Saint-Petersbourg. — Dmitry Lovetsky/AP/SIPA

MONACO-ZENITH: 2-0

Buts: Abdennour (63e), Fabinho (89e)

22h45: BONNE SOIREE.
22h42: Allez, je vous laisse. Merci d'avoir suivi ce match en notre compagnie.
22h41: A noter l'élimination de Liverpool incapable de battre Bâle sur sa pelouse (1-1) et la qualification de la Juventus.
22h40: Demain, on va savoir si le PSG finit premier de son groupe ou non. Il faudra éviter la défaite à Barcelone pour ça.
22h38: Avec cette première place, l'ASM s'offre un tirage abordable en 8e de C1.
22h37: ET C'EST FINI. VICTOIRE DE MONACO QUI FINIT PREMIER DU GROUPE GRACE AU NUL ENTRE BENFICA ET LEVERKUSEN.
90e+1: Enorme match de Toulalan et Joao Moutinho. Les costauds.
90e: Le retour de l'ASM en 8e. Mais oui.
89e: ET LE DEUXIEME PION DE FABINHO. MAIS OUI.
88e: On est plus proches du 2-0 que du 1-1.
86e: Allez chambrez moi les Russes. On est les papas de l'indice UEFA.
85e: 1-1, c'est chaud.
83e: Boulevards.
81e: Les Monégasques jouent dans un fauteuil, c'est scandaleux.
80e: Allez, tous derrière et on assure.
78e: Les mecs sont tellement vernis que je ne redoute pas cette fin de match.
76e: 3 buts, onze points, venez les chercher.
74e: Ca peut faire mal.
72e: Je n'imagine même pas combien Villas-Boas doit toucher pour se faire sortir de la sorte.
70e: Oh le coup-franc d'Hulk juste au-dessus. C'est joli.
69e: Et ça se chauffe entre Monégasques et Russes. Naturellement, Joao Moutinho est dans le coup.
68e: Et le but refusé à Raggi, hors-jeu de 400 mètres.
67e: Je vous laisse admirer.
66e: Et les mecs prennent la première place du groupe. Mais quelle arnaque sérieux.
64e: ET LE BUT D'ABDENNOUR !! TETE DU TUNISIEN.
62e: Moutinho vient gratter un coup-franc et un jaune. Bien joué mec.
60e: L'heure de jeu et Monaco continue d'endormir les Russes. Exceptionnel.
57e: Allez à l'infirmerie.
56e: Et ce diable d'Anthony Martial qui rentre à la place de Dimitar.
54e: Elle est belle cette pichenette de Berbatov. J'ai manqué de défaillir.
52e: MAIS UN DEBUT D'OCCASE POUR MONACO. ARRETEZ TOUT.
50e: Après, on ne dirait pas que le Zenith joue un match pour une qualif. C'est un peu mou.
48e: On t'aime la Toul.
46e: ET C'EST REPARTI.
21h33: ET C'EST LA PAUSE. C'EST TRES LAID MAIS CA FAIT LE TAF.
44e: Allez, faîtes moi le plaisir d'arriver à la pause avec ce nul.
41e: ET SUBASIC QUI BLOQUE LA TETE DE LOMBAERTS. Ca, c'était chaud.
40e: Le repli défensif de Monaco > un troupeau de buffles au galop.
38e: Et ça continue.
37e: Les années passent et on vibre toujours pour Toulalan. La magie du football.
34e: Superbe Bakayoko, qui bouge tout le monde au milieu.
32e: Y a de la casse, Wallace est resté au sol.
30e: PAF.
28e: Subasic la claque proprement des deux poings et Berbatov défend. Tout arrive.
26e: OH MY GOD.
24e: Ici, assez peu d'envolée du genre, il faut bien l'admettre.
22e: Admirez les gens.
21e: Witsel est chaud bouillant. Joli geste technique du Belge.
20e: Et Liverpool qui joue sa peau à la maison pendant ce temps.
18e: Ca serait quand même l'une des pires qualifications de l'histoire si l'ASM passe.
16e: Les amoureux du football.
13e: Ca y est, ça commence à presser sur le but monégasque. On commence le siège.
11e: Aussi dangereux qu'un couteau à beurre dans une forêt de pins toutes ces offensives.
9e: On sait recevoir.
8e: Y a-t-il un joueur à qui on a plus souvent accolé l'adjectif "élégant" qu'à Berbatov?
6e: Ca commence fort mon pote.
4e: "Si Monaco marque, c'est bon", me dit mon collègue. Problème, ils ne le font quasiment jamais.
2e: Bim, Abdennour en patron qui stoppe une attaque russe.
1ere: C'EST PARTI.
20h44: Le Prince Albert est dans les tribunes. En cas de défaite, il nous imite l'emir du Koweït au Mondial 82.
20h42: Folie dans les tribunes. Louis II, c'est l'Argentine. Non, je déconne.
20h40: ILS. SONT. DANS. LE. COULOIR.
20h37: La musique de la Ligue des champions dans la rédac pendant que je digère mon fast-food. Profitez-en chez nous.
20h34: Et la compo du team Pierre Le Grand.
20h32: Toulalan et finalement au milieu. Défense Abdennour-Wallace pour l'ASM.
20h30: BONSOIR TOUT LE MONDE. Et bienvenue pour ce superbe Monaco-Zenith. Un derby russe en somme.

Oui, on peut passer les poules de Ligue des champions en marquant seulement deux buts en six matchs. C'est peut-être l'improbable exploit / hold-up (chacun sa vision des choses) que va réussir Monaco, ce soir. Car avec deux victoires 1-0 et deux nuls 0-0 (plus une défaite 1-0), les joueurs de la Principauté, actuellement deuxièmes de leur groupe, peuvent se contenter d'un nouveau match nul contre le Zenith Saint-Petersbourg ce soir pour valider leur ticket pour le tour suivant. Ce ne serait pas très beau, mais à ce niveau, la manière importe peu. Surtout, cela ferait énormément de bien à notre indice UEFA.

>> On vous donne rendez-vous dès 20h30 pour assister avec nous à la leçon de réalisme mourinhiesque de l'ASM.