Abou a franchi un palier

FOOTBALL LIGUE 2 Successeur désigné de l'Ivoirien Arthur Boka en début de saison, le latéral gauche du Racing n'est devenu...

Jérôme Sillon

— 

Successeur désigné de l'Ivoirien Arthur Boka en début de saison, le latéral gauche du Racing n'est devenu titulaire du poste qu'à la fin du mois de janvier. Depuis, Abou (25 ans) enchaîne les bonnes sorties et semble indéboulonnable. Un statut sur lequel personne n'aurait encore parié à la fin du mois de décembre, quand l'international égyptien n'entrait pas dans les plans de Jean-Pierre Papin. « Ce n'est pas le joueur qui était en cause, mais sa communication qui n'était pas au point, explique l'entraîneur strasbourgeois. Il a fait des gros efforts pour apprendre le français et arriver à dialoguer avec les autres défenseurs. Depuis qu'il est entré dans l'équipe, il n'y a rien à redire. » « J'ai maintenant des amis français. C'est plus facile pour apprendre la langue que quand on regarde la télévision, confie Abou, avec le sourire et dans un français hésitant. Avant, j'étais triste car je jouais en sélection, mais pas à Strasbourg. Là, je suis content. »Fougueux et très offensif à son arrivée au mercato d'hiver 2006 du club cairote d'Al Ahly, le joueur a également gagné en rigueur et en régularité. Il rêve maintenant de rejouer en Ligue 1. « Strasbourg est un grand club qui ne doit pas rester en L2. » Preuve de son implication dans le club alsacien, l'intéressé a même décliné une future sélection contre le Koweït le 17 avril dans le but d'affronter Grenoble le même jour, en match en retard de Championnat.