La SIG à la chasse au doute

BASKET Si les treize victoires décrochées en quinze matchs de Pro A avant le week-end dernier avaient pu faire basculer les...

François Namur

— 

Si les treize victoires décrochées en quinze matchs de Pro A avant le week-end dernier avaient pu faire basculer les Strasbourgeois dans une forme d'insouciance, l'échec enregistré samedi face au Mans (60-62) a laissé l'ombre du doute s'immiscer. « Je me pose des questions, martèle le coach, Eric Girard, dont l'équipe (4e) reçoit l'Asvel (7e) ce soir (20 h) au Rhenus Sport. J'espère que nous ne payerons pas au prix fort nos débauches d'énergie. Le groupe me semble fatigué mentalement et physiquement. »En fait, ce match de la 31e journée - avancé en raison de l'organisation des championnats d'Europe d'haltérophilie mi-avril - tombe plutôt mal. La SIG est toujours en quête d'un remplaçant à son meneur américain Lonnie Cooper (out pour la saison) et le renfort ne devrait pas débarquer avant une semaine. De plus, les Villeurbannais surfent sur une belle série de trois victoires et chercheront à se rapprocher de la qualification en play-offs. « Il faut s'attendre à souffrir. Villeurbanne forme une équipe qui n'a rien à voir avec celle que nous avons battue au match aller [80-91] », estime l'entraîneur strasbourgeois. Les joueurs, eux, ont l'intention de rebondir au plus vite. « A chaque fois que l'on a perdu, on a su réagir derrière, rassure l'ailier Chuck Eidson. On a besoin de cette victoire. Et puis, il ne faut pas oublier que, si on a perdu samedi, c'était contre le champion de France. » Il y a en effet quelques rappels qui peuvent ramener la confiance.

horaire En raison de l'organisation du concert de Michel Polnareff, le mercredi 11 avril au Hall Rhenus, le coup d'envoi du huitième de finale de Coupe de France entre Strasbourg et Villeurbanne sera avancé à 19 h.