Stade Français : la vie en morose

RUGBY Au repos hier, les joueurs et le staff du Stade Français peinaient à digérer l'élimination concédée la veille à Leicester...

©2007 20 minutes

— 

Au repos hier, les joueurs et le staff du Stade Français peinaient à digérer l'élimination concédée la veille à Leicester (21-20), en quart de finale de la Coupe d'Europe. Au cours d'un match acharné, le scénario catastrophe qui a vu les Anglais passer devant sur un essai de Varndell à huit minutes de la fin a touché le moral parisien. « Il faut essayer de relever la tête, de se concentrer sur ce qu'il nous reste », confie le troisième ligne Rémy Martin.Avec 11 points d'avance sur le cinquième, Biarritz, la fin de la saison régulière s'annonce fade. « Pour la venue de Brive samedi à Jean-Bouin, des joueurs qui n'étaient pas dans le groupe vont apporter leur sang neuf et leur énergie, car ceux qui ont joué auront besoin de récupérer », a déjà fait savoir Fabien Galthié. Pour l'entraîneur du Stade Français, la maigre consolation est venue de la phrase lâchée par son homologue de Leicester, Pat Howard : « Sur ce match, nous n'avons pas été malheureux de nous en tirer avec la victoire. Cela s'est joué à rien. »