«Conserver notre état d'esprit»

FOOTBALL Entretien avec Elie Baup, entraîneur du TFC, 4e de L1 après 30 journées...

Recueilli par Nicolas Stival

— 

Elie Baup, entraîneur du TFC, 4e de L1 après 30 journées.

Malgré votre victoire face à Saint-Etienne (1-0) dimanche, vous refusez toujours d’évoquer une qualification européenne…

Nous voulons garder notre état d'esprit, aller d'un match à l'autre, avec la volonté de prendre un ou trois points à chaque rencontre.

Allez-vous changer de discours si vous continuez à enchaîner les bons résultats ?

Non. Nous venons d'égaler le meilleur total de points du TFC depuis son retour en L1 [en 2004] avec 46 points [comme à l'issue de la saison 2004-2005]. Le premier objectif, c'est de faire beaucoup mieux, ce qui nous permettrait de terminer dans la première moitié du tableau. De toute manière, on finira à la place que l'on mérite.

Etant donné votre parcours, terminer 10e de L1 serait décevant…

Non. Par rapport à notre objectif initial et compte tenu la physionomie de ce Championnat, on pourrait considérer qu'on a fait une bonne saison. Mais il faut aussi savoir saisir ce qui se présente. S'il y a du gâteau, il faut mordre dedans.

Que pourrait-il arriver de mauvais à votre équipe ?

Sortir de ce qu'elle sait faire, comme à Sochaux (4-2, le 17 mars) où on a joué n'importe comment. Nous avons trouvé une identité de jeu depuis janvier, et nous sommes d'ailleurs leader sur la phase retour. L'équipe a acquis un certain équilibre, avec le retour de Congré, le replacement d'Emana et de Fabinho et l'arrivée de Paulo Cesar. Il ne faut pas en sortir.