Lille-PSG: Les Parisiens ne sont pas leaders, pourtant ils ont essayé

FOOTBALL Les hommes de Laurent Blanc ont été tenus en échec par le Losc malgré l'ouverture du score de Cavani (1-1)...

François Launay, à Lille.

— 

Les Parisiens n'ont pas réussi à prendre le dessus sur Lille, le 3 décembre 2014 au stade Pierre Mauroy.
Les Parisiens n'ont pas réussi à prendre le dessus sur Lille, le 3 décembre 2014 au stade Pierre Mauroy. — Michel Spingler/AP/SIPA

Paris n’y arrive toujours pas. Après seize journées, le PSG n’a toujours pas réussi à s’emparer des commandes de la Ligue 1. Tenu en échec sur la pelouse de Lille (1-1), après six victoires d’affilée en championnat, les hommes de Laurent Blanc restent un point derrière l’OM. Pourtant, une victoire dans le Nord aurait suffi au club de la capitale pour prendre la place de leader à son meilleur ennemi. Mais les Parisiens n’ont pas su saisir cette occasion. Comme souvent cette saison, Paris a fait du Paris. Parfois brillant, parfois absent, le PSG était encore branché sur courant alternatif mercredi au stade Pierre Mauroy; n’en déplaise à Laurent Blanc, fâché avec les critiques sur le jeu de son équipe.

>> Le match à revivre en live comme-à-la-maison

Les hommes de Blanc sont toujours invaincus mais font encore moins bien que ceux de Bielsa. Une anomalie pour un club censé être au-dessus des autres en France. Le PSG n’a même pas l’excuse de son adversaire. Car Lille n’est plus que le fantôme de l’équipe qui a terminé troisième la saison dernière. Incapable de remporter un match depuis deux mois, le Losc, quinzième de Ligue 1, a pourtant réussi à faire douter les stars de la capitale.

Dès la première minute, Balmont a touché la barre transversale. Cueilli à froid, Paris va mettre dix minutes à retrouver ses marques jusqu’à une frappe de Lucas détournée par Enyeama. Dans la foulée, Cavani, seul face au but, manque le cadre (21e). Mais l’Uruguayen va se rattraper à peine dix minutes plus tard. Après un bon travail de Lucas, Lavezzi sert l’attaquant parisien qui inscrit son septième but de la saison et s’installe au premier rang des buteurs parisiens juste devant Ibrahimovic, absent mercredi soir à Lille. Bien en place, Paris va pourtant plier juste avant la pause. La faute à Salvatore Sirigu. Sur un corner repris de la tête par Rozehnal, le gardien parisien repousse le ballon dans ses propres buts (42e), et remet Lille dans le sens de la marche.

Dès la reprise, le Losc manque d’ailleurs de prendre l’avantage mais Sirigu repouse la tentative de Delaplace (46e). Dans la foulée, Paris réagit mais se heurte à un grand Enyeama. Le gardien lillois repousse d’abord sur la barre la tentative de Lucas (50e) avant de s’interposer devant Matuidi (53e) puis encore Lucas (78e). Si Paris n’est toujours pas sleader, il peut en vouloir au gardien lillois.