Incidents Nice-Bastia: L'OGCN va saisir le tribunal administratif

FOOTBALL Le club de Nice n'accepte pas les sanctions de la LFP suite aux incidents qui avaient émaillés la fin du match Nice-Bastia

N.C. avec AFP

— 

Un supporter niçois (à droite) est expulsé après être entré sur le terrain à la fin du match Nice-Bastia à Nice le 18 octobre 2014
Un supporter niçois (à droite) est expulsé après être entré sur le terrain à la fin du match Nice-Bastia à Nice le 18 octobre 2014 — Jean-Christophe Magnenet AFP

L'OGC Nice va saisir le tribunal administratif concernant la fermeture de la tribune Populaire Sud de l'Allianz Riviera pour deux matches (peine purgée) et un huis clos avec sursis, décidés à la suite de l'envahissement de la pelouse lors du match contre Bastia, a annoncé le club mercredi. Le club avait été sanctionné par la Ligue de football professionnel (LFP) après que des supporteurs niçois se sont invités sur la pelouse, mi-octobre à l'issue de Nice-Bastia, match comptant pour la 10e journée de Ligue 1.

Un acte destiné à «défendre ses intérêts et ceux de ses supporters» selon le club

Nice n'entend pas «s'en tenir à la décision de la commission supérieure d'appel de la Fédération française de football (FFF)», qui avait confirmé la sanction, malgré les préconisations du Comité national olympique du sport français transmises mercredi au club. Selon le communiqué des responsables niçois, le conciliateur a retenu «les efforts déployés pour assurer la sécurité de la rencontre mais a également rappelé les contraintes particulièrement rigoureuses qui pèsent en la matière sur les organisateurs» et estime «qu'il n'y a pas lieu de proposer à la FFF de revenir sur sa décision».

L'OGCN a donc décidé d'épuiser tous les recours à sa disposition et dit vouloir saisir le tribunal administratif pour «défendre ses intérêts et ceux de ses supporters».