Coupe Davis: Tsonga était bien blessé mais «on n’a pas perdu à cause de ça» contre la Suisse

TENNIS Le Français avait ressenti des douleurs à l’avant-bras qui ont réapparu après la défaite contre Wawrinka vendredi…

Julien Laloye

— 

Jo-Wilfried Tsonga, le 21 novembre 2014 à Lille.
Jo-Wilfried Tsonga, le 21 novembre 2014 à Lille. — Stephane Vansteenkiste/SIPA

De notre envoyé spécial à Lille,

«On n’a pas perdu à cause de ça, évidemment les Suisses étaient très forts. Mais il y  a un petit côté malchance dans cette récidive quand même». La récidive en question, c’est cette douleur à l’avant-bras aigue qui a empêcher Tsonga de revenir sur le court samedi et dimanche à Lille. Une douleur qui était déjà apparue lors du stade de Bordeaux la semaine dernière, quand Tsonga avait séché trois jours d’entraînement, officiellement pour «se préserver».

«Je n’ai pas songé une seconde à ne pas y aller contre Wawrinka»

«Il avait eu avant pendant le stage, ça allait mieux de nouveau après du repos, a précisé Clément. On pensait à une fatigue musculaire. Mais voilà avec un match de haute intensité, de la pression supplémentaire, c’est revenu». De là dire que Tsonga n’aurait même pas dû jouer vendredi, quatre ans après avoir déjà raté la finale en Serbie, il y a un pas que le numéro 1 français refuse de franchir.

«Je n’ai pas songé une seconde à ne pas y aller contre Wawrinka. Je me sentais beaucoup mieux. J’ai ressenti des petites douleurs à Bordeaux, mais on a bien bossé avec le kiné pour être à 100%. J’étais persuadé de pouvoir donner le meilleur sur le court. Il se trouve que l’adversaire a été plus fort. Mais les douleurs sont venues plus tard, à froid. J’ai vu samedi à l’échauffement que je ne pouvais pas tenir la raquette et que je ne pourrais pas jouer». L’équipe de France ignorait encore que ce retrait allait précipiter sa perte.