Soupçons de matchs truqués: Le président de Caen Jean-François Fortin mis en examen

FOOTBALL Il est le deuxième à l'être dans cette affaire...

R.B. avec AFP
— 
Jean-François Fortin lors d'un match entre Caen et Nantes le 8 novembre 2014.
Jean-François Fortin lors d'un match entre Caen et Nantes le 8 novembre 2014. — CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Le président du Stade Malherbe de Caen, Jean-François Fortin, a été mis en examen jeudi à Paris dans l'enquête sur les soupçons de matches truqués lors de la dernière saison du championnat de Ligue 2, a annoncé à l'AFP son avocat, Me François Géry.

«Mon client démontrera dans ce dossier sa totale innocence des faits qui lui sont reprochés», a déclaré Me Géry, sans préciser les chefs de mise en examen. L'enquête ouverte en avril porte sur des faits de «corruption active et passive».

Six hommes déférés

Le dirigeant normand est la deuxième personne mise en examen dans l’affaire après l’entrepreneur Michel Moulin, accusé d’avoir joué le rôle d’intermédiaire pour le compte du principal actionnaire du club de Nîmes, Serge Kasparian. En tout, six hommes ont été déférés jeudi après deux jours de garde à vue.

Parmi les matches suspects figure notamment un Caen-Nîmes le 13 mai. Le résultat (1-1) avait fait les affaires des deux clubs, Caen montant ensuite en Ligue 1 tandis que Nîmes assurait son maintien. Autre rencontre suspecte, un match entre Dijon et Nîmes remporté 5-1 par Dijon le 24 avril.