Equipe de France: Les Bleus bouclent 2014 sur un succès

FOOTBALL Les Français se sont imposés contre la Suède à Marseille (1-0)...

R.B.

— 

Le défenseur de l'équipe de France Raphael Varane face à la Suède, le 18 novembre 2014
Le défenseur de l'équipe de France Raphael Varane face à la Suède, le 18 novembre 2014 — FRANCK FIFE / AFP

Voilà, c’est fini. Opposés à la Suède, les Bleus ont mis un point final à leur année 2014 sur une victoire (1-0). Sans faire injure à leur prestation sur la pelouse du Vélodrome, on ne se relèvera pas toutes les nuits jusqu’au coup d’envoi de l’Euro 2016 pour se regarder la rencontre en boucle. Face aux Scandinaves, les hommes de Didier Deschamps ont été récompensés de leur patience par une tête de Raphaël Varane (1-0, 83e), capitaine encore excellent. Sans ce penalty raté par Karim Benzema quelques instants plus tard (86e), ils auraient même pu s’offrir un succès plus large.

Varane et Griezmann se mettent en évidence

Soyons logiques, les Bleus se devaient remporter cette rencontre. Avec Zlatan Ibrahimovic, la sélection suédoise n’a déjà rien de terrifiant. Sans son attaquant vedette du PSG, forfait, elle devient une équipe des plus banales. Coincés dans leur camp, les Nordiques ont vu les Bleus multiplier les bonnes séquences. Des Français intéressant mais longtemps trop maladroits, entre des frappes envolées dans tous les sens, la fâcheuse manie de réaliser le geste trop parfait quand la surface adverse se profile et quelques bonnes parades de l’ex-gardien de Rennes Andreas Isaksson.

De ce match, on retiendra que Didier Deschamps en a profité pour continuer sa revue d’effectif. Le sélectionneur a offert une première titularisation chez les A à Layvin Kurzawa, a redonné du temps de jeu à Alexandre Lacazette ou Josuha Guilavogui et a tenu à revoir André-Pierre Gignac en pointe. Il a sans doute aussi noté qu’Antoine Griezmann s’annonce de plus en plus difficile à bouger de son équipe. Remuant et impliqué dans toutes les attaques françaises, le milieu offensif de l’Atlético Madrid, déjà buteur contre l’Albanie vendredi, impose tranquillement son style. Pour en profiter de nouveau sous le maillot tricolore, rendez-vous en 2015.