VIDEO. Soupçons de matchs truqués en L2: «Aucune anomalie» constatée par l'Arjel sur la rencontre Caen-Nîmes

FOOTBALL Les mises n'ont pas dépassé leur volume habituel sur les paris en ligne...

J.L.

— 

Jean-François Vilotte, président de l'Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel), le 8 juin 2010 à Paris.
Jean-François Vilotte, président de l'Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel), le 8 juin 2010 à Paris. — REUTERS/Gonzalo Fuentes

Si certaines rencontres de Ligue 2 ont pu être arrangées au bénéfice de Nîmes la saison passée, les paris sportifs en ligne n'ont rien à voir avec ça, a tenu à préciser l'Arjel (Autorité de régulation des jeux en ligne), dans un communiqué: «L’Arjel a pris connaissance dans la presse des soupçons de manipulation qui pesaient sur certains matchs de football de la saison passée, dont le match Caen-Nîmes du mardi 13 mai dernier. L’Autorité tient à rappeler que les matchs proposés aux paris en ligne par les opérateurs agréés en France sont contrôlés de façon systématique et qu’à l’époque, aucune anomalie n’était apparue sur ce match», lequel a généré 217.000 euros de paris, un chiffre dans la norme pour un match de L2 en semaine.

«Le résultat "Nul" qui soulève des interrogations n’a attiré que 10% des mises, soit seulement 20.000 euros, la mise la plus élevée sur le résultat "Nul" étant de presque 500 euros. En l’état des investigations qu’elle est en droit de mener, l’Arjel souligne que si une manipulation devait être prouvée, elle n’aurait ni pour origine, ni pour cause, les paris sportifs en ligne en France». En tout cas s'agissant du match Caen-Nîmes.