Coupe Davis: Pour Gaël Monfils, «les Suisses sont plus forts» que les Français

TENNIS Les deux nations s’affrontent en finale dans deux semaines…

R.B.

— 

Gaël Monfils lors de la demi-finale de Coupe Davis, le 21 septembre à Roland-Garros;
Gaël Monfils lors de la demi-finale de Coupe Davis, le 21 septembre à Roland-Garros; — COLLOT/SIPA

On ne pourra pas reprocher à Gaël Monfils de partir au combat en plastronnant. De retour à l’entraînement sur terre battue jeudi en Suisse, le tennisman français a accordé une interview à la version helvétique de 20 Minutes à deux semaines de la confrontation entre la bande à Roger Federer et les Bleus en finale de la Coupe Davis (21-23 novembre) à Lille. Pour l’instant, «La Monf» ne part pas vraiment gagnant.

«Toutes mes attaches sont en Suisse»

«Ils sont plus forts que nous. Mais ça ne change rien, il faudra jouer comme on le fait tout au long de l’année, explique-t-il. Je pense que la surface importe peu. Ils sont tous les deux meilleurs que nous partout.»

Huitième de finaliste à Bercy, Gaël Monfils vivra, à l’instar de Jo-Wilfried Tsonga et Richard Gasquet, une finale un peu particulière puisqu’il réside en Suisse à l’année. «Je suis installé ici depuis très longtemps et je m’y sens très bien. Toutes mes attaches sont ici, poursuit-il. Ma vie est ici, clairement. Mes potes et ma petite amie sont dans le coin.» On compte quand même sur lui pour décevoir les voisins du quartier dans deux semaines.