OM: Vincent Labrune ne «pouvait plus voir ses joueurs»

FOOTBALL Le président marseillais explique avoir été trop proche de certains...

R.B.

— 

Vincent Labrune en conférence de presse le 9 décembre 2013.
Vincent Labrune en conférence de presse le 9 décembre 2013. — Claude Paris/AP/SIPA

En quelques mois, l’OM est passé d’une équipe poussive et en bout de souffle à un séduisant leader de Ligue 1 grâce à Marcelo Bielsa. A l’origine de la venue du technicien argentin, le président marseillais Vincent Labrune conserve pourtant de la rancune contre certains de ses joueurs, comme il l’explique dans une interview accordée au Parisien avant le choc contre le PSG dimanche.

«La saison dernière, je la considère comme un scandale»

«Je considère que certains m'ont trahi, souffle-t-il. Je n'ai pas compris certaines attitudes. La saison dernière, je la considère comme un scandale, souligne-t-il. Après la fin du championnat, je passais mes nuits à refaire les matchs. J'ai limogé Elie, José est parti pour d'autres raisons, on a perdu de l'argent. Mes joueurs, je ne voulais plus les voir, je ne pouvais plus les voir.» 

S’il admet avoir été «proche des joueurs», Vincent Labrune a décidé de se comporter «en chef d’entreprise» désormais. «Ici (le canapé de son bureau), c’était devenu le bureau des pleurs et c’est un point central qu’on a évoqué avec Marcelo. Leur référent, c’est lui.» A la Commanderie, on a rapidement compris qu’il valait mieux respecter Bielsa.