L'affaire Puerto jetée aux oubliettes

©2006 20 minutes

— 

Le juge Antonio Serrano a décidé hier de classer purement et simplement l'affaire Puerto. Plusieurs coureurs prestigieux, notamment Jan Ullrich et Ivan Basso, avaient été cités dans cette affaire de dopage révélée en mai 2006 après la saisie de plus de 200 poches de sang congelé en Espagne. « Il n'y avait pas de loi qui interdisait le dopage au moment où l'enquête a commencé », a justifié le juge. Dans sa décision de 21 pages, Serrano a aussi expliqué que les accusations de dopage portées à l'encontre du médecin Eufemiano Fuentes, du directeur sportif Manolo Saiz et de six autre suspects « ne constituaient pas une infraction criminelle ».Cependant, Antonio Serrano n'est pas dupe. « Le sport est devenu une industrie où l'on est jugé sur sa rentabilité et où les valeurs morales telles que le fair-play ne sont plus transmises », a conclu le magistrat espagnol. Afin de protester contre cette décision, les coureurs ont retardé de quelques minutes le départ de la première étape de Paris-Nice. « Il est demandé au juge chargé de l'affaire Puerto de pouvoir utiliser les données recueillies par les enquêteurs afin que justice soit faite », a réclamé l'Association des équipes.