OL: Pour Anthony Lopes, «prendre un point à Nantes, ce n’est déjà pas mal»

FOOTBALL Bringuebalés pendant une bonne partie du match par le FCN, les Lyonnais sont quand même repartis avec le point du match nul (1-1)…

David Phelippeau

— 

Malbranque et les Lyonnais ont arraché un point à Nantes, ce dimanche.
Malbranque et les Lyonnais ont arraché un point à Nantes, ce dimanche. — SIPA/Ouest-Média/ Pierre Minier

La série en cours d’invincibilité de l’Olympique Lyonnais tient toujours. Ce dimanche, à Nantes, on a bien cru qu’elle allait voler en éclats tant les Lyonnais ont été bousculés tout au long de la rencontre par des Nantais, très accrocheurs. «On s’en sort avec un nul (1-1) c’est correct, estime Yohan Gourcuff, entré en jeu à la 72e. Le résultat est assez logique. Nantes ne méritait pas de perdre.»

Lyon endormi en première mi-temps

Mais surtout Lyon ne méritait pas de l’emporter après une première période très décevante. «Je ne dirai pas qu’on a dormi avant la pause mais presque, avoue même le gardien de but lyonnais Anthony Lopes. Prendre un point  ici, ce n’est déjà pas mal…» Sauvés par leur poteau en première mi-temps, les Gones ont pourtant ouvert la marque en tout début de deuxième mi-temps sur une tête décroisée de Koné. «A 0-1, on aurait dû avoir plus la maîtrise du ballon, regrette Steed Malbranque. Quand on a la chance de mener au score à l’extérieur, il faut de la maîtrise.» Lyon en a effectivement manqué. A l’image surtout du défenseur Bakary Koné, auteur d’une faute inutile et grossière, dans la surface de réparation, qui a occasionné un penalty transformé par les Nantais à la 72e minute (1-1).

La faute bête de Koné

«On mène au score et on se fait avoir en contre, peste l’entraîneur Hubert Fournier. On savait que cette équipe était forte et rapide en contre. Dans ce genre de situations, on doit avoir les capacités de tenir le score.» Un coach lyonnais qui n’a pas hésité à pointer du doigt l’erreur de Koné. «L’attaquant nantais joue bien le coup mais cette faute était évitable. On aurait dû mieux défendre sur le coup.» Résumer les deux points perdus de Lyon à l’erreur de Koné serait néanmoins trop simple.

Une attaque peu inspirée

Lyon n’a jamais été en mesure aussi sur le plan offensif de prendre à revers la défense nantaise. Hormis Fekir, bien servi par Lacazette, à la 10e minute de jeu, l’OL a ronronné sur le plan offensif. « Il aurait fallu  plus oser offensivement pour repartir avec les trois points, estime même le défenseur Bedimo. Sincèrement, aujourd’hui, il faut être content de ce point.» Après huit journées, l’OL occupe la 10e place. «Le bilan est  quand même très positif, conclut le capitaine Maxime Gonalons. Il ne faut pas oublier qu’on était mal partis dans ce championnat.»