Nouvelle bouillabaisse<br>autour de l'OM

RACHAT Sportfive, dirigé par Lagardère, aurait proposé à Kachkar une aide de 40 millions...

— 

Arnaud Lagardère, patron du groupe Lagardère, s'est déclaré "très heureux pour cette nouvelle étape importante". "Nous sommes très attentifs à l'avenir des sections sportives du Racing et sommes convaincus qu'avec ses représentants, nous trouverons rapidement des solutions pour elles, pour le sport et pour que revive le grand Racing".
Arnaud Lagardère, patron du groupe Lagardère, s'est déclaré "très heureux pour cette nouvelle étape importante". "Nous sommes très attentifs à l'avenir des sections sportives du Racing et sommes convaincus qu'avec ses représentants, nous trouverons rapidement des solutions pour elles, pour le sport et pour que revive le grand Racing". — Jack Guez AFP

Christophe Bouchet et Francis Graille à l'OM! Avant que les supporters phocéens ne se suicident en se jetant par milliers dans le Vieux-Port, précisons qu'il ne s'agit que d'une hypothèse évoquée jeudi matin dans «L'Equipe». Si les anciens présidents de l'OM et du PSG se rapprochaient du club étoilé, ce serait en tant qu'employés de la société Sportfive.

Une offre de 40 millions d'euros?

Propriété récente d'Arnaud Lagardère, le tycoon avide d'investissements sportifs, Sportfive est spécialisé dans la gestion de droits commerciaux des entreprises sportives. Déjà la moitié des clubs de Ligue 1 font appel à ses services (Lyon, PSG, Monaco, Nantes, Auxerre etc.). Selon le quotidien sportif, pour emporter le juteux contrat (le chiffre d'affaire annuel de l'OM dans le domaine du marketing est de 19 millions d'euros), Sportfive a tapé à la porte du futur probable proprio, Jack Kachkar. Et, toujours selon «L'Equipe», Lagardère n'aurait rien proposé de moins que 40 millions d'euros à l'homme d'affaire canadien, dont les soupçons sur le portefeuille ne sont pas totalement levés. 40 millions, soit plus d'un tiers du prix de vente de l'OM (115 millions).

«Pas de commentaires» chez Sportfive

Pour l'heure, il convient de rester prudent. D'abord car l'information «est bien loin de la réalité», selon une source proche du dossier contacté par 20minutes.fr et que Sportfive déclare «ne faire aucun commentaire». Ensuite parce que tout ce qui entoure la vente de l'OM connaît toujours un rebondissement inattendu. Et l'Arlésienne à la marseillaise s'éternise, s'éternise, s'éternise...