Mondial 2022: Le Qatar «travaille très sérieusement à l'amélioration» des conditions de travail des ouvriers sur les chantiers

J.L. avec AFP
Débuts de la seconde phase de chantier du stade Al-Wakrah, le 20 mai 2014, pour la Coupe du monde 2022
Débuts de la seconde phase de chantier du stade Al-Wakrah, le 20 mai 2014, pour la Coupe du monde 2022 — AFP PHOTO / HO / Qatar's Supreme Committee

Le Qatar «travaille très sérieusement à l'amélioration» de la situation des travailleurs étrangers, a affirmé mercredi à Berlin l'émir du Qatar, cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani, répondant à des critiques contre son pays, hôte du Mondial 2022. «Concernant la situation des travailleurs étrangers, nous travaillons très sérieusement à ce que la situation s'améliore», a dit le dirigeant qatari, au cours d'une conférence de presse commune à Berlin avec la chancelière allemande Angela Merkel.

«L'Emir a signifié que les choses étaient en train de changer»

Reconnaissant que le Qatar n'était pas un «Etat parfait, qui ne faisait jamais d'erreurs », il a souligné que «des changements étaient en cours». «C'est la bonne nouvelle», a-t-il estimé.De son côté, Mme Merkel a déclaré avoir «clairement dit» que Berlin souhaitait que «les conditions de travail soient bonnes dans un pays parmi les plus riches de la terre». «L'Emir a clairement signifié que les choses étaient en train de changer et que l'on a en partie réagi aux critiques», a-t-elle poursuivi.

Depuis l'attribution en 2010 du Mondial-2022, le riche émirat gazier fait l'objet de vives critiques de la part d'organisations de défense des droits de l'Homme et de syndicats qui dénoncent des abus et de mauvaises conditions de travail pour les étrangers employés sur les chantiers de construction des stades.