Ajax-PSG: Grégory Van der Wiel «a failli se tromper de vestiaire»

FOOTBALL Le défenseur du PSG est heureux de revenir à l'Ajax Amsterdam, son club formateur...

Francois Launay

— 

Le Parisien Gregory Van der Wiel lors du match contre Guingamp le 31 août 2013.
Le Parisien Gregory Van der Wiel lors du match contre Guingamp le 31 août 2013. — KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Grégory Van der Wiel est comme chez lui à Amsterdam. Formé à l'Ajax où il a fait toute sa carrière avant de rejoindre le PSG en septembre 2012, le défenseur connaît par cœur tous les recoins de l'Arena, le stade où Paris défiera l'Ajax mercredi pour son entrée en Ligue des champions. De quoi avoir un pincement au cœur. «C’est très spécial pour moi de revenir ici. La preuve, j’ai failli entrer dans le mauvais vestiaire quand on est arrivé. J’ai aussi regardé les photos d’équipes de l’Ajax sur lesquelles je figure et mes coéquipiers m’ont un peu chambré» sourit le joueur de 26 ans. 

Amsterdam dans les gênes

«Amsterdam c’est ma ville, j’y ai joué à partir de l’âge de huit ans. Dès le tirage au sort, mes parents et mes amis espéraient qu’on joue l’Ajax. J’étais très heureux quand j’ai su qu’on allait les affronter. C'est la première fois que je vais jouer contre eux», raconte l'international néerlandais. Vu sa connaissance des lieux mais aussi de l'équipe, Van der Wiel a servi d'espion idéal pour le PSG avant la rencontre. «On a demandé des renseignements à Gregory sur l’effectif de l’Ajax. Il connaît très bien le club et les joueurs de l’Ajax même si on les a aussi supervisés», reconnaît Laurent Blanc, l'entraîneur parisien.

L'espion parfait du PSG

D'ailleurs, le défenseur parisien sait que ce déplacement sur ses terres ne sera pas une partie de plaisir. «L'Ajax est connu pour son jeu offensif qu’on apprend ici au centre de formation. C’est la grande force de l’équipe même si elle est jeune. Ils ont aussi prouvé ces dernières années  qu’ils pouvaient battre à domicile des équipes comme Barcelone et Manchester City. On va devoir tenir compte des forces de cette équipe» assure le défenseur parisien. En cas de mauvaise surprise, Paris ne pourra pas dire qu'il n'était pas prévenu.